Lier Bienveillance et Remarques de l'entourage?

Publié le 11 Mars 2015

Dans le cadre de son Challenge Green Glam de mars 2015, Clémentine m'a posée une question à laquelle je réponds brièvement aujourd’hui : « Comment fais-tu lorsque ton entourage (amis, famille, connaissances) te fait des remarques désagréables, négatives, sur l'accompagnement que tu apportes à Petit Chameau ? »

En réalité j’adopte plusieurs stratégies, tout dépend de la personne qui est face à moi, tout dépend de mon humeur et de mon envie du moment à argumenter, tout dépend du temps dont je dispose…

 

1. j’applique la technique du « oui-oui »

 

Quand une personne fait une remarque acerbe sur la bienveillance dont on fait preuve, un petit « oui-oui » accompagné d’un petit sourire, permet parfois de montrer mon désaccord en finesse. J’argumente une prochaine fois quand j’en ai la force et le temps. Car mine de rien, il en faut de l’énergie.

Lier Bienveillance et Remarques de l'entourage?

2. j’écris un blog

 

Je ne pensais pas que cela pouvait faire écho à ce point là… mais au vu des nombreux messages que je reçois en commentaires ou en privés, je me rends compte qu’au final écrire sur un blog ses pensées, ses outils (je partage surtout mes lectures)… permet de toucher du monde. On sème une graine par ci, par là, cela fait écho (ou pas). Les petits outils que je partage parlent sans doute à mes lecteurs (surtout lectrices) car je suis une maman lambda qui s’adresse à des parents ou éducateurs d’enfants lambda. Un outil simple qui fonctionne bien pour moi par exemple : quand je surprends Bébé Chameau à faire quelque chose qui n’est pas en cohérence avec ce que je pourrais attendre de lui, je m’imagine son petit cerveau encore immature, en pleine construction, des millions et des millions de petites cellules qui se créent et entre en connexion à cet instant. Le Dr Guéguen (Pour une enfance heureuse) expose qu’une grande partie du cerveau se forme durant les cinq premières années de la vie. Le néocortex est encore très immature à 1 an. L’enfant n’a donc pas physiologiquement la capacité de réagir comme un adulte. Ce n’est pas qu’il ne veut pas (ou qu’il fait un « caprice ») mais c’est qu’il ne PEUT pas ! En général ça m’aide à relativiser les choses.

Lier Bienveillance et Remarques de l'entourage?

3. je ne dis rien et je laisse les personnes observer

 

Un enfant apprend par l’exemple, je pars du principe qu’un adulte aussi. Quand une remarque négative ou une suggestion de fessée est faite, je continue sur ma lancée d’accueil de l’émotion et d’accompagnement. A plusieurs reprises, ma famille proche (ma maman notamment) m’a fait la remarque que j’étais trop à l’écoute des besoins de mon fils (tout ça parce que le soir du réveillon de Noël je ne le force pas à dormir seul dans une pièce qu’il ne connaît pas et qu’il est avec moi…). Ces personnes sont les mêmes qui dans les 5 minutes insistent sur le fait que mon bébé est épanoui, serein, apaisé, souriant, confiant. Pour moi, pas besoin de mots, la démonstration est faite. Rester fidèle à ma ligne de conduite, ne pas y déroger, j’y mets un point d’honneur. J’insiste sur le fait qu’il n’y a rien de plus pédagogique et démonstratif que de montrer l’exemple. Attention, je ne dis pas que je suis un modèle à suivre, loin de moi cette prétention, je pense juste que nous agissons tous par imitation. « L’enfant s’épanouit quand l’adulte montre le chemin, est le modèle, n’utilise pas de rapports de force physiques ou verbaux avec l’enfant, mais au contraire entretient avec lui une relation aimante et empathique. Il faudra probablement un certain temps pour que ce savoir se diffuse et fasse évoluer les habitudes culturelles. Ce savoir ne simplifie pas le rôle des adultes, mais il les rend plus conscients et plus responsables de leur attitude avec les enfants. L’enfant apprend très tôt comment bien vivre affectivement et socialement. Lui-même recevant ce qui est indispensable pour s’épanouir peut à son tour le faire partager autour de lui, et le transmettre à ses propres enfants plus tard. » (Catherine Guéguen, Pour une enfance heureuse, p. 263).

Lier Bienveillance et Remarques de l'entourage?

4. je plante quelques graines de bienveillance

 

Ici et là je glisse quelques arguments et je propose de prêter des ouvrages… (Isabelle Filliozat, Faber et Mazlish, Olivier Maurel, Alice Miller…). Je vois si la mayonnaise prend. Mais dorénavant, à chaque annonce de grossesse dans mon entourage, j’offre un exemplaire du livre Au cœur des émotions de l’enfant d’Isabelle Filliozat… et je sais que cela a fait écho en quelques personnes. L’important n’est pas le nombre, mais l’action. A ce propos je termine en évoquant une légende amérindienne qui résume bien toute la portée de n’importe quelle action de bienveillance :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu. » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part ! »

Cette légende nous rappelle que chaque petite goutte versée, chaque graine semée est importante. Il n’y a pas de petites pierres à l’édifice, il n’y a que de belles et solides fondations. Ceci est valable pour de multiples domaines, que ce soit l’éducation positive, l’écologie, etc...

Lier Bienveillance et Remarques de l'entourage?

Merci à Clémentine la mandarine pour les illustrations. <3

Et vous, avez-vous des conseils/techniques/remarques pour faire face aux remarques parfois désagréables?

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Inclassable, #Bienveillance - ENV

Commenter cet article

DREGBOR 13/12/2015 04:47

Mon nom est Jasmine Jessi, je suis presque pris ma vie à cause de mon ex mari qui m'a quitté et
arrêter de ramasser mes appels. Il a dit ne plus avoir confiance en moi, je essayé de le convaincre, mais il sera
ne me croirez pas jusqu'à ce que nous avions un combat et rompu pour six mois, après, puis je me rends compte que je ne peux pas
vivre sans lui à cause de l'amour que je lui porte. Je ai essayé tout son possible pour le faire revenir,
mais non travaillé pour moi, certains lanceurs de sorts faux moi arnaquer et sont partis avec mon argent jusqu'à ce que
Je suis tombé sur cet homme appelé Dr egbor Il jeta un sort pour moi et voici mon mari revint
après 24 heures, me demander pardon, je étais tellement surpris que lanceur de sorts comme le Dr egbor existent encore.
Si quelqu'un ici a besoin d'aide, en toute sincérité, contactez: egborspellhome@gmail.com effet
vous êtes un prêtre vous remercier d'avoir fait ma maison un foyer heureux à nouveau. ne peut jamais arrêter de parler
vous monsieur son emai; egborspellhome@gmail.com
contactez-lui votre problème doit être résoudre

jessica 22/04/2015 13:50

Magnifique article! Cela fait un tel bien.. Avec mon mari nous pratiquons la pédagogie bienveillante, la psychomotricité libre.... et Oh combien de remarques de l'entourage proche (nos parents) font des commentaires: "normal qu'il ne marche pas encore (16 mois) vous ne faites rien pour le stimuler"; rien pour le stimuler signifie que nous avons refuser le chariot de marche jukebox en cadeau de Noel!!!
Au début j'expliquait le concept de la psychomotricité libre mais on me disait oui-oui pour nous faire les mêmes remarques la fois suivante....je garde donc mon énergie et on se serre les coudes avec mon mari "oui on croit en ce que l'on fait!"
Ps: notre petit bout marche depuis 1 semaine et se débrouille comme un chef!
Merci de ce soutien!

jessica 22/04/2015 13:48

Magnifique article! Cela fait un tel bien.. Avec mon mari nous pratiquons la pédagogie bienveillante, la psychomotricité libre.... et Oh combien de remarques de l'entourage proche (nos parents) font des commentaires: "normal qu'il ne marche pas encore (16 mois) vous ne faites rien pour le stimuler"; rien pour le stimuler signifie que nous avons refuser le chariot de marche jukebox en cadeau de Noel!!!
Au début j'expliquait le concept de la psychomotricité libre mais on me disait oui-oui pour nous faire les mêmes remarques la fois suivante....je garde donc mon énergie et on se serre les coudes avec mon mari "oui on croit en ce que l'on fait!"
Ps: notre petit bout marche depuis 1 semaine et se débrouille comme un chef!
Merci de ce soutien!

rebelle des bois 04/04/2015 18:04

Semer des graines ... et garder à l'esprit celui du Colibri, c'est vraiment chouette.
Merci de contribuer à changer le monde !

Maya 19/03/2015 11:21

Très bel article! Je voulais vous dire que vous avez planté beaucoup de graines en moi qui sont en train de s'épanouir ;-) Je m'intéressais déjà à l'éducation bienveillante mais sans savoir par où commencer et comment m'y prendre. Vos conseils de lecture m'ont beaucoup aidé! D'abord par votre page FB puis par votre blog. Alors merci!
Et je me retrouve aussi dans le "oui-oui" , parce que j'ai appliqué la motricité libre et le portage avec ma fille, et j'ai souvent eu droit à des remarques... Imaginez: ma fille n'a marché qu'à 17 mois, les gens étaient inquiets "elle a un problème?" Non, pas du tout, je la laisse juste évoluer à son rythme en respectant son évolution naturelle. Les réflexions les plus drôles ont été : "tu es un peu une hippie", et "ah oui, toi tu laisse faire la nature..."(dit sur un ton plutôt désapprobateur). Et bien j'ai pris cette dernière remarque pour un compliment!

Maman Chameau 25/03/2015 08:14

Merci Maya. Que ça réchauffe le cœur de lire ce genre de message. Merci à toi, vraiment. Tu es en accord avec toi et tes principes et c'est bien tout ce qui compte. Bravo.

Déborah 13/03/2015 09:48

J'aime beaucoup cet article qui fait écho en moi et qui me rappelle un billet que j'ai écrit il y a quelques temps (http://lejournaldetitouan.blogspot.fr/2014/11/et-il-fait-ses-nuits.html)!
Aujourd'hui, j'ai pris du recul, je me détache petit à petit du regard des autres et j'utilise finalement les mêmes "stratégies" que vous!
Je n'ai pas encore lu "Pour une enfance heureuse" mais ça ne saurait tarder ;-). Merci pour le lien!

Maman Chameau 19/03/2015 07:29

Bonjour
Je vais lire ce billet de ce pas!
et oui cet ouvrage est vraiment à lire et relire. <3

fanny 11/03/2015 14:28

J’adore cet article. Qu’il est facile pour le monde extérieur de juger. Dans la société actuelle, tout le monde juge : le comportement des parents face à leurs enfants, le travail des collègues, la religion, les relations amoureuses ou amicales… Mais ce qu’on voit des situations auxquelles on assiste en tant que spectateur n’est qu’une infime partie de la réalité. On ne connaît pas les détails de la situation, le vécu des personnes en compte ! Alors quand je vois un parent dont le petit fait un caprice pour X ou X raisons, je ne dis rien, ne conseille rien surtout si la personne n’en fait pas la demande ! Je me dis que je pourrais être dans la même situation, que j’ai assez à gérer le comportement de mon enfant à ce moment là, sans gérer en plus le comportement d’un adulte à côté !
Nos enfants expérimentent, nous testent à longueur de journée, nous, parents, nous avons notre manière de gérer qui est en rapport avec le caractère de notre enfant et notre envie de lui transmettre nos valeurs. Des fois ça passe super, mais là personne pour nous dire « bravo » ! En même temps on attends pas de compliments. Puis d’autres fois, on applique la même méthode et ça ne marche pas, pourquoi ? parce que l’enfant est un être à part entière et pas une machine qui va répondre de manière identique à un même stimuli !
Nous sommes maman, papa et nous ne sommes pas parfaits, mais nous sommes fiers ! Le plus beau cadeau, c’est le regard bienveillant de notre enfant, ce sont ces bras autour de notre cou pour un câlin, ce sont ces « je t’aime » qui nous réchauffent le cœur même si celui-ci a été mis à mal quelques moments avant !
Arrêtez d’intervenir dans nos éducations, n’intervenez que quand nous sommes demandeurs ! ou dans ces cas là, intervenez aussi quand tout va bien ! Pour moi, la façon dont mes amies élèvent leurs enfants est personnelle je ne vais pas me permettre de leur dire « non tu as tort » ou « je ne ferais pas cela à ta place ». Je ne sais pas comment ça se passe à la maison, donc je ne juge pas, car ça peut être extrêmement blessant !
Mes filles sont épanouies et bien dans leur tête, ce qui n’empêchent que certaines fois, elles sont fatiguées, ou pénible, ou capricieuse, en même temps leur mère n’est pas parfaite aussi ! Certaines fois, je suis fatiguée, moins patiente.
A ceux qui n’ont pas d’enfants, je leur réponds « on verra quand tu seras à ma place ». Aux parents que je connais, ils voient par eux même que les « crises » se calment d’elles même. Quant aux regards extérieurs je n’y prête aucune attention !

Maman Chameau 19/03/2015 07:30

Merci Fanny pour ton témoignage. On se sent moins seule. ;-)

Chlouwy 11/03/2015 12:02

Je me reconnais dans les "oui, oui" avec un sourire. Mais parfois, en particulier avec ma famille proche, je passe du temps à expliquer mon point de vue, même si ce n'est pas souvent gagné !
Et j'adore la légende du colibri, je la prends souvent comme référence pour parler de mes choix écologiques !
Merci pour ce bel article et merci pour ton blog que je prends toujours plaisir à lire !

Maman Chameau 11/03/2015 13:53

Merci à toi. <3