Je suis de celles... mais ça c'était avant...

Publié le 13 Février 2016

Je suis de celles qui pensait reproduire son modèle éducatif reçu... Et je suis devenue mère.

Je suis de celles qui, dans sa jeunesse, a pu dire "Une fessée n'a jamais tué personne"... Et j'ai appris: 2 enfants morts quotidiennement en France. Triste réalité.

Je suis de celles qui, dans son enfance, a subi des paroles humiliantes sans se rendre compte de leurs portées dévastatrices... Et je me suis tout pris en pleine figure pendant ma grossesse ; tout s'est éclairé lors de nuits cauchemardesques.

Je suis de celles à qui on a dit "Laisse-le pleurer, ça lui fera les poumons"... Et j'ai porté mon bébé, j'ai cajolé mon bébé, j'ai choyé mon bébé, convaincue de ne pas lui donner de "mauvaises habitudes".

Je suis de celles qui avait des certitudes et des incertitudes... Et la maternité a tout chamboulé :  les certitudes sont devenues incertaines, le doute perpétuel et la remise en question quotidienne font désormais partie intégrante de ma vie ; Une seule certitude m'habite : celle de me dire que la bienveillance et la non-violence sont la voie sur laquelle je me suis engagée et je ne me vois pas bifurquer.

Je suis de celles qui pensait que le cododo était une tendance boboïsante... Et j'ai dormi avec mon bébé.

Je suis de celles qui raisonnait en mode "autorité", "discipline" et "enfant roi"... Et j'ai remplacé cela par "neurosciences", "bienveillance", "relation gagnant-gagnant".

Je suis de celles qui croyait que les besoins fondamentaux d'un bébé se résumaient à "manger" et "dormir" (le concept du tube digestif vivant...)... Et quand mon fils a fait de moi une maman j'ai eu la révelation que l'affection et l'entretien du lien d'attachement c'était ça LE besoin primaire par excellence ; celui qui, loin devant, surpasse tous les autres.

Je suis de celles qui riait en voyant agir et réagir les "mamans poules"...Et je suis devenue "maman louve", "maman koala", "maman lionne", "maman galinacé", maman "touche pas à ma vie, mon sang, ma chaire".

Je suis de celles qui pensait que la super cape était livrée en même temps que les vergetures, kilos en trop, cicatrices et autres épisiotomies... Et j'ai appris à lâcher prise.

Je suis de celles qui croyait assurer sur tous les fronts... Et j'ai priorisé ma vie.

 

On ne naît pas maman, on le devient.

Grossesse et accouchement ne nous apportent pas la connaissance, mais nous donnent la soif d'aller vers elle et la force de la laisser venir à nous. Car oui, la connaissance parfois peut faire mal. La remise en question est perpétuelle.

Les informations sur les conséquences des VEO (Violences Educatives Ordinaires) et la maturation du cerveau de l'enfant ne sont pas encore livrées en kit... à nous de faire en sorte qu'elles le soient.

Car ça, c'était avant! <3

 

Soline

Je suis de celles... mais ça c'était avant...

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Bienveillance - ENV, #Inclassable

Commenter cet article

Alexia 01/08/2016 23:19

et les papas, ils en pensent quoi? Car en tant que maman, je me retrouve tout à fait dans cette volonté d'élever mes enfants de manière paisible et harmonieuse, seulement la cohérence entre les deux parents n'est pas toujours au rendez-vous... vos expériences m'intéressent

Blandine 01/08/2016 22:07

Bonjour

Sur le début du long chemin de la bienveillance, j'aimerais tirer profit de vos expériences et me faire conseiller des lectures sur ce sujet.
Je vous remercie

Celia 01/08/2016 09:14

Je me retrouve tellement dans ton texte mais il a des jours ou toute cette violence et non violence ressurgi dans mon esprit ou une tape sur les mains sort de moi naturellement et la je suis trise je m'en veu de pas arriver a respecté mes choix et de ne surtout pas reproduire ce schema mais jai peur... comment faire pour avancer dans la bonne direction

Delfe 17/03/2016 23:01

Je crois qu'à chaque paragraphe, j'ai dit "moi aussi" "ah ben oui tout pareil". Joli résumé J'aime!

jessica 22/02/2016 14:00

Bonjour,
quel magnifique article. Moi aussi
j'étais de celle qui pensait tout mener de front ne pas avoir la patience de......
et je suis devenue maman...allaitante pendant 2 ans au foyer par choix(priorité) dévorant tous les livres de bienveillance. ...ffabriquant du montessori. Et à chaque repas j'essaie de convaincre mon entourage qui nous rit parfois au nez avec mon mari... Mais quand je vois notre famille chaque jour. ...plus de doutes...
merci...

Maman Chameau 25/02/2016 20:30

<3

karine_ 15/02/2016 11:13

C'est un peu pareil, je tâtonne tous les jours. La seule chose dont je suis certaine, c'est que je veux de l'éducation non violente, du respect de l'enfant et ne pas être l'adulte qui sait tout et impose...

Maman Chameau 15/02/2016 14:59

Voilà, on se poste contre l'adultisme et pour le respect.

Clarisse 14/02/2016 21:04

J'adore, je me retrouve tellement dans ce texte !!

Maman Chameau 15/02/2016 14:59

<3

Bel'Coutures par Belinda 14/02/2016 18:41

merci beaucoup ^_^

Maman Chameau 15/02/2016 14:59

<3

Alice 13/02/2016 17:43

J'aime beaucoup merci :)

Maman Chameau 15/02/2016 14:59

Merci <3

tiphanie 13/02/2016 11:14

Merci, j'aurais pu écrire exactement le même texte, je me reconnais tout à fait dans le votre

Maman Chameau 15/02/2016 15:00

Merci <3