Celui qui s'endormit seul, calme et confiant

Publié le 20 Mars 2016

Mon ainé, 3 ans, a depuis ses premiers jours de vie eu beaucoup de mal à lâcher prise pour se laisser aller face au sommeil. Il n'a jamais eu besoin de beaucoup d'heures de sommeil, c'est son rythme. Ce qui rendait le dodo très singulier à la maison c'était sa difficulté à se laisser aller. Jusqu'à 9 mois environ mon fils arrivait à s'endormir seul, sans aucun problème, bien qu'il luttait et luttait encore pour ne pas se laisser aller. Puis, à partir de cet âge, il n'a plus réussi à s'endormir seul.

Nous ne l'avons jamais laissé pleuré, nous l'avons toujours accompagné. Les choses se sont faites petit à petit. Au départ il s'endormait avec nous à ses côtés, corps contre corps, coeur contre coeur, chaleurs enveloppantes... Puis nous sommes restés à ses côtés dans sa chambre, sur une chaise ou sur une banquette (canapé lit) que nous avions installées. Il a toujours su que nous serions auprès de lui s'il en ressentait le besoin. Et effectivement c'était bien un BESOIN dont il s'agissait. Celui d'avoir son papa ou sa maman près de lui pendant sa phase d'endormissement. Effectivement j'ai dû renoncer à mes soirées, mon mari aussi... mais quelle est la valeur de soirées "tranquilles" quand votre petit coeur a besoin de vous? Ce n'est pas un sacerdoce, c'est inscrit dans ma chaire.

Cela a donc duré deux ans. Deux années à rester près de mon tout petit pour qu'il se laisse aller à s'endormir à la sieste et lors du coucher du soir. Deux années à lui donner ce dont il avait besoin: notre présence. Le réservoir affectif s'est rempli. L'indicateur de confiance a gravi les échelons petit à petit. De temps en temps nous lui disions qu'un beau jour il serait capable de s'endormir seul, que nous avions confiance en lui. Nous avons tenté plusieurs fois, en douceur, de quitter la pièce avant son endormissement. Il savait qu'il pouvait compter sur nous. A ce propos, une fois j'ai quitté sa chambre en lui signifiant que s'il avait besoin de quoique ce soit il pouvait m'appeller, je viendrais. 5 minutes plus tard, une petite voix m'a appellée. "De quoi as tu besoin mon coeur?" "Maman, j'ai besoin de toi". Tout était dit. Je suis restée.

Un beau jour, peu avant ses 3 ans; il s'est endormi seul plusieurs soirs de suite. Il a, seul, pris l'habitude de son petit rituel (prendre des livres dans son lit, gérer sa lumière). Depuis, il gère son endormissement tout seul, calme, apaisé, confiant, serein. Cette étape a été franchie sereinement, en douceur, sans forcer.

Nous lui avons donné de mauvaises habitudes? Si remplir le réservoir d'amour de mon fils est une mauvaise habitude, alors je réponds que oui. Si renforcer le sentiment de confiance qu'il a envers nous ses parents est une mauvaise habitude, alors je réponds que oui.

Alors, oui, cela n'a pas toujours été facile car cela a été fort chronophage. Oui j'ai douté, me demandant parfois où cette situation nous mènerait. Mais aujourd'hui, avec le recul, je peux dire que je suis fière. Fière de ne pas avoir laissé mon enfant pleurer. Fière d'avoir su écouter les besoins de mon enfant. Fière d'avoir rempli son réservoir. Fière qu'il sache aujourd'hui qu'il peut compter sur moi et avoir pleinement confiance.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Bienveillance - ENV

Commenter cet article

Alice 10/09/2016 21:26

Merci. Merci pour cet article.merci pour ce blog.
Situation.similaire avec mes jumelles de 3 ans et demi et parfois je doute....et je lis des articles comme le tien,lis un bouquin,fais une rencontre et ca ca mieux.....

Estelle 09/09/2016 10:29

Bonjour, je viens de lire votre article, et je suis dans une situation quasi similaire, du fait que mon fils n'a jamais dormi seul depuis sa naissance, il a toujours eu besoin des bras de sa maman, je l'endors depuis presque 2 ans dans mes bras, bien serré contre moi grâce au porte bébé, tout en lui fredonnant des comptines douces, puis je le dépose délicatement dans son lit. Depuis sa naissance, j'entend aussi dire autour de moi que "je lui ai donné une mauvaise habitude" mais qu'importe j'ai toujours préféré que mon fils s'endorme paisiblement, sereinement, plutôt que dans les larmes. Je continu de croire que du haut de ses 20 mois, il s'agit toujours d'un besoin, et non de caprices ou de mauvaises habitudes

Maman Chameau 09/09/2016 13:20

<3

Aurélie 30/08/2016 14:54

Merci pour cet article qui me donne de l'espoir. Nous vivions cette situation jusqu'au mois dernier. La situation s'est empirée puisque maintenant elle ne peut plus dormir seule. Par épuisement, nous lui avons installé un lit au sol dans notre chambre, le lit d'invité, afin qu'avec mon mari nous puissions passé nos nuits ensemble. Car renoncé aux soirées et aux nuits ensemble commençait à peser sur notre couple.
J'ai lu plusieurs livres sur le sujet, mais lorsque j'ai laissé ma fille seule dans sa chambre et que j'ai entendu sa panique, je n'ai pas pu la laisser pleurer. Je suis aussi persuader qu'il s'agit d'un besoin et non d'un caprice.
Encore merci

Cindy 28/03/2016 19:00

Que c'est agréable et rassurant! Merci de me redonner foi.

Jourapresjourjegrandis 20/03/2016 21:16

Merci beaucoup pour ce témoignage !
Remplir le réservoir d'amour de l'enfant et renforcer son sentiment de confiance en ses parents et en tout adulte qui s'occupe de lui, ne SONT PAS de mauvaises habitudes, bien au contraire !
Un enfant a besoin d'être accompagné, de se sentir aimé, de se sentir compris, aussi bien dans les moments de joie que dans les moments plus difficiles, de peur, d'angoisse.
En voyant le titre de votre article dans la newsletter, cela m'a fait sourire car je viens juste de publier un article sur les bienfaits des berceuses pour les jeunes enfants, notamment pour apaiser l'enfant au moment de l'endormissement :)

Zabou 20/03/2016 20:53

Profitez de ce temps si doux... un jour nos petits deviennent grands...et dormiront sans nous....

ju 20/03/2016 18:21

C'est la première fois que je lis un article dans ce sens.
Pour ma part je suis dans une impasse : Ma fille 3 ans et demi ne s'endort tjs pas seule. Les soirées a son chevet peuvent durer une heure. Elle ne s'endort pas avant 22h (jai fini par m'apercevoir que c'était son cycle de sommeil). Elle ne lache jamais prise et a des peurs panique de rester seule dans sa chambre. Jai quasi tout essayé sauf la laisser pleurer jusqu'à ce qu'elle sendorme car comme vous je crois qu'elle a un énorme besoin d'être rassurée et que la laisser avec ses peurs ne ferait qu'empirer les choses. Mais voilà moi je suis dans la souffrance. Contrairement à vous je suis épuisée le soir et je commence a perdre ma patience. Je suis perpétuellement dans la frustration de ne pas avoir une soirée tranquille avec le papa. Bref si vous avez des astuces pour qu'elle lache enfin prise devant le sommeil et surtout faire disparaître ses peurs. ( je suis allée voir une pedo psy sans succès) ...

lo 22/03/2016 14:16

J'avais un soucis assez similaire... aucune soirée.... du coup j'ai arrêté la sieste (pas facile au debut de la garder eveillée). Depuis, dès 19h30 elle dort (avec moi pendant 10 min) et j'ai toute la soirée de libre...