Quand un "Petit manuel pour aller au lit" est un amoncellement de Violences Educatives Ordinaires

Publié le 4 Mai 2016

Les éditions Seuil Jeunesse viennent de publier un manuel au ton décalé... Tellement décalé qu'on se demande s'il n'a pas 30 voire 50 ans d'existence. Je m'explique.

Sur un groupe Facebook de lutte contre les violences educatives (Stop VEO) auquel j'appartiens, une membre a communiqué cette information: la parution le mois dernier (avril 2016) d'un livre à destination des enfants ayant des problèmes d'endormissement... mais au contenu fort discutable si l'on se place du point de vue de l'enfant.

Quand un "Petit manuel pour aller au lit" est un amoncellement de Violences Educatives Ordinaires

Ainsi, le Petit manuel pour aller au lit (auteure: Paule Battault ; Illustratrice : Anouk Ricard) est présenté comme un livre-ressources pour les enfants refusant de s'endormir au signal parental. Voici ce qu'en dit l'éditeur : "La nuit tombe. C’est l’heure d’aller au lit. Pour certains, c’est le meilleur moment de la journée. Pour les autres, il y a ce petit manuel au ton décalé."

Je m'offusque que de nos jours, avec toutes les connaissances sur le cerveau et le développement de l'enfant, un tel ouvrage puisse être édité ! Je vous donne ici mon avis.

Quand un "Petit manuel pour aller au lit" est un amoncellement de Violences Educatives Ordinaires

1. C'est un album tellement décalé qu'on n'en saisit pas du tout le soi-disant second degré "fourre-tout".​ L'éditeur annonce que ce livre est destiné aux 0-3 ans... Est-il nécessaire de préciser qu'un enfant aussi jeune ne saisit pas l'humour de la même manière qu'un adulte? Est-il nécessaire d'ajouter que ce que Nous, adultes, entendons par second degré, n'a pas la même coloration chez nos bambins? Effectivement dans cet ouvrage il y a des scènes humoristiques et vraiment drôles, notamment quand l'enfant rêve. Mais inclure du chantage sous couvert de l'humour, je ne suis pas pour. Si le sujet vous intéresse, je vous suggère la lecture de cette brochure, claire et concise.

2. L'adultisme est le postulat de départ de l'auteure. Le professeur Barry Checkoway (université d'Ann Arbor, Michigan) définit l’adultisme comme suit : « Tous les comportements et les attitudes qui partent du postulat que les adultes sont meilleurs que les jeunes, et qu'ils sont autorisés à se comporter avec eux de n’importe quelle manière, sans leur demander leur avis. ». Pour aller plus loin, l'OVEO a publié à ce sujet, ici. Dans cet album on parle de "Signal" ou encore de "Loi", sans écoute des besoins de l'enfant. C'est l'adulte qui décide, point!

"Inutile de te cacher, de te débattre, de crier "Je ne suis pas fatigué!", tu n'y couperas pas. C'EST LA LOI!"

Dans une maison où l'harmonie règne on parle de règles de vie, pas de loi...

Quand un "Petit manuel pour aller au lit" est un amoncellement de Violences Educatives Ordinaires

3. Les menaces sont bel et bien des Violences Educatives Ordinaires. La double-page que vous trouvez en illustration à gauche en est l'apothéose! Je résume: on cherche ici à faire s'endormir un enfant. Il va de soi que pour que l'endormissement soit efficace il s'agit d'être dans un environnement calme et serein. Est-ce que menacer un enfant de se retrouver au milieu d'un champ (SEUL!), transformé en oignon, privé de son objet transitionnel tel son doudou, c'est le faire évoluer dans ce climat de sérénité? Pas sûre du tout. Là, je changerais bien le titre du livre. Du "Petit manuel pour aller au lit" cela pourrait devenir "Petit manuel de parents autoritaires souhaitant traumatiser leur enfant pour aller au lit". C'est moins vendeur c'est certain, mais plus proche du contenu... Et l'argument de l'humour, non merci... (cf. 1).

4. Non-empathie, déconnexion à son enfant et non prise en compte de ses besoins. Un enfant qui ne veut pas se laisser aller à son sommeil, généralement ça cache quelque chose. Ce livre est tout sauf bienveillant sur ce sujet. L'accompagnement au sommeil? Non! L'enfant doit dormir, quand l'adulte l'a DECIDE, et SEUL! Écoute des émotions, dialogue, accompagnement physique comme verbal... ça ce sont les outils pour un endormissement réellement respectueux.

Ce livre, loin d'apporter des solutions pour aller au lit... est dangereux d'après moi ! Dangereux car il peut créer de réelles angoisses. Je précise tout de même que la dangerosité tient selon moi dans l'âge du public visé, à savoir les 0-3 ans. Pour les enfants plus vieux on peut nuancer le propos car ils peuvent comprendre certaines nuances (mais je ne valide pas l'adultisme pour autant).

C'est dommage car le reste de l'album porte vraiment des jolies colorations bienveillantes: l'approche par le jeu, le pouvoir de l'imaginaire, le câlin de papa et maman...

En bref, je suis déçue de cet éditeur qui, avec cette parution, banalise les Violences Educatives Ordinaires... alors que j'aime beaucoup ce qu'édite Seuil Jeunesse habituellement. Je suis déçue également que des auteurs "jeunesse" ne soient pas plus au fait des dernières recherches en neurosciences, et qu'ils perpétuent l'existence de ces Violences Educatives dans leurs albums. Je suis d'avis que cela doit changer, et je l'espère surtout. D'autant que l'auteure ainsi que l'illustratrice soint loin d'être des néophytes et sont des personnes tout à fait qualifiées dans leur domaine.

Je pense que de nos jours les éditeurs jeunesse ont un rôle important à jouer dans la lutte contre les violences educatives. Ce livre en soi peut être lu avec beaucoup d'humour, et cela peut parfaitement fonctionner sur un public d'âge scolaire. Mais le danger ici c'est que certains adultes s'en servent réellement comme support de chantage. Et malheureusement les violences éducatives ordinaires sont bien trop répandues en France.

Faisons en sorte que dans la littérature jeunesse, aussi diversifiée soit-elle, on inverse la tendance afin de ne trouver désormais majoritairement que des ouvrages respectueux et non-violents! J'ai pour ma part plusieurs manuscrits d'histoires bienveillantes qui sont prêts, qui n'attendent qu'à être édités pour diffuser l'éducation non violente et la bienveillance dans la littérature enfantine. Malheureusement le chemin reste encore long avant que les éditeurs ne se penchent sur la question... alors que la demande du public ne cesse de croître. Et ça c'est le positif! <3

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Bienveillance - ENV

Commenter cet article

Cécile 16/05/2016 14:59

Roooo... Adepte des neurosciences, des pédagogies alternatives et de l'éducation bienveillante, je fus skotchée en lisant votre article... Figurez-vous que je l'ai acheté, ce petit livre. Et figurez-vous que je trouve l'humour merveilleux. Et comme le dit une lectrice précédemment : pensez-vous réellement que les enfants vont penser se transformer en oignon ???!!! Et que dîtes-vous de la maman qui s'endort dans sa soupe ? Je pense qu'il faut savoir prendre un peu de recul... Evidemment mes enfants ont été surpris à la lecture de ce livre... et nous avons eu ensemble une petite explication de texte... N'est-ce pas là l'essentiel ? Lire AVEC les enfants et EXPLIQUER si besoin ?! En tout cas, voir le Papa s'endormir en arrosant ses fleurs a bien fait rire mes enfants...

Maman Chameau 16/05/2016 15:08

Bonjour Cécile. Je suis complètement d'accord avec vous pour LIRE, EXPLIQUER, tout cela avec HUMOUR. Oui je pense qu'un enfant qui n'a pas atteint 3 ans peut avoir peur de se transformer en oignon, puisque c'est le public visé. Pour les tranches d'âge suivantes, je pense que c'est ok.

Dupin 10/05/2016 07:38

Bonjour Maman Chameau, Vais lire le livre mais il me semble qu'il s'agit d'humour et qu'il peut être partagé avec les petits. Quel enfant va penser réellement se transformer en oignon ? Le marchand de sable vous a-t-il traumatisé ? Ah ah ah Faire prendre conscience au petit qu'il nous les brise à l'heure du coucher n'est pas une violence... C'est faire prendre conscience à l'enfant d'une réalité commune. Il faut relativiser... et effectivement aider les enfants qui vivent la guerre au quotidien ou la grande précarité à mieux dormir. Oui la psychologie peut aider. Mais si vous n'arrivez pas à relativiser comment pensez-vous que votre enfant le fera ? ... Je travaille en bibliothèque et les éditions du Seuil sont un éditeur de référence... Pensez-vous vraiment ce que vous écrivez ? Je m'inquiète un peu pour vous... Prenez soin de vous. Bien cordialement. Madame Dupin

Maman Chameau 10/05/2016 14:26

Madame Dupin,
Tout d'abord, un enfant de moins de 3 ans (âge annoncé sur le site de l'éditeur) a l'esprit encore très terre à terre... et oui à cet âge bon nombre d'enfants pense que cette transformation peut être réelle. Pour des enfants plus grands, pourquoi pas oui, leur niveau de discernement est tout à fait autre.

Ensuite, "Faire prendre conscience au petit qu'il nous les brise à l'heure du coucher n'est pas une violence" --> il y a juste des manières de faire et de l'exprimer. Entre expliquer calmement à un enfant la réalité, et lui lire un livre dans lequel on peut y lire une menace sous couvert d'un humour qu'il peut ne pas saisir, il y a un monde. et ce monde c'est le respect de l'enfant en tant qu'individu.

Enfin, nous sommes d'accord que les éditions du Seuil sont un "éditeur de référence" comme vous dites. C'est une maison d'édition que j'affectionne beaucoup à titre personnel.

Bien cordialement

trucmuche 09/05/2016 23:00

http://www.telerama.fr/livre/le-dessinateur-tomi-ungerer-il-faut-traumatiser-les-enfants,29246.php

wouahou 09/05/2016 19:50

Je cours l'acheter, il a l'air excellent ! Je vais le lire à mes élèves de maternelle pour contrebalancer la génération surprotégée et fade que vous êtes entrain de nous pondre !

Maman Chameau 10/05/2016 14:29

Bonjour Wouahou
Pour ma part je fais bien la distinction entre protection et surprotection. En tant que professionnelle de la petite enfance je ne vais pas vous apprendre comment fonctionne le cerveau d'un jeune enfant. Mais les enfants à qui vous vous adressez sont déjà plus âgés que ceux auxquels l'éditeur s'adresse normalement puisqu'ils ont pour la plupart au moins 3 ans (sauf à de rares exceptions).
La génération qui arrive je la préfère pas fade mais empathique, respectueuse et surtout respectée.

Alice 09/05/2016 18:49

Bonjour, quand vous dites : "Les neurosciences nous montrent que les enfants ne comprennent pas l'humour des adultes comme nous pourrions le comprendre. Ils ont un humour qui leur est propre. " pouvez vous indiquer votre source? Un livre? une Etude?, je suis très intéressée par cette idée. Par avance, Merci.

Alice 10/05/2016 20:20

Merci, je vais chercher dans les confs de Catherine Gueguen qu'il y a sur le net :)
Sur la pensé syncrétique des petits et leur relation avec l'art au sens large ( patrimoine, livre, theatre...) il y a ces conférences du colloque Art et Petite enfance organisé par La scène Nationale de Cavaillon en 2011 avec notamment les interventions de Marie-Hélène Popelard. Peut être cela pourrait vous intéresser :). http://www.lagarance.com/Art-et-petite-enfance

Maman Chameau 10/05/2016 14:30

Bonjour Alice
Cette référence vient d'une conférence que j'ai entendue dont Catherine Gueguen était l'animatrice. Je regarderai si une version est trouvable sur l'Internet.

Alice 10/05/2016 10:27

Merci Caroline, je connais déjà ces sources. C'est vraiment le domaine des neurosciences qui m'intéresse et pas la psychologie, ni la psychanalyse. Si vous avez des références en sciences cognitives je suis preneuse, notamment des études. Merci :). Je pense que Soline prendra le temps de me répondre.

Caroline 10/05/2016 10:08

Dans ce cas, Google est ton ami :

- Françoise Bariaud (1983). La genèse de l’humour chez l’enfant, PUF Thomas R Shultz et Maureen B Scott (1974). The creation of verbal humor. Canadian Journal of Psychology, n°4, pages 421 à 425

- Martha Wolfenstein. (2008). Développement du sens de l’humour chez l’enfant. Libres cahiers pour la psychanalyse, n°17, pages 121 à 139.

Il y en a bien d'autres encore...

Adélaïde 09/05/2016 14:07

Il me semble que ce livre est tout l'inverse de ce que vous décrivez. Même le titre est une blague ! J'y vois, comme beaucoup de parents, plutôt un anti-manuel, l'occasion de rire avec ses enfants avant d'aller au lit et justement d'éviter de s'énerver quand les couchés sont difficiles en ce moquant un peu des travers des parents et de leurs "lois". Et je précise, si cela est nécessaire, que je suis très attachée à élever mes enfants dans la bienveillance. Je suis tout à fait d'accord sur le fait que les enfants ne vont pas toujours comprendre le second degré comme nous les adultes et qu'il ne faut pas les laisser dans le doute quant au texte de ce livre, mais ça c'est notre travail de parents ! :-)
J'ai la chance de travailler avec des enfants et dans le milieu de la littérature jeunesse et je peux vous assurer que les enfants, et les miens tout particulièrement, hurlent de rire à la lecture de ce genre de livres. Je continuerai donc de leur lire avec beaucoup de plaisir et de rires partagés ce genre de "bêtises" (parmi plein d'autres livres) et continuerai de soutenir avec beaucoup de bienveillance, car j'en ai pour tout le monde, éditeurs et auteurs qui osent ce genre de décalage.

Maman Chameau 10/05/2016 14:34

Bonjour Adélaïde
Merci pour votre message. J'ai également beaucoup de respect et d'admiration pour le monde de l'édition, éditeurs et auteurs. Le décalage j'aime beaucoup également. J'ai déjà présenté des ouvrages allant dans ce sens sur le blog.
J'ai lu votre commentaire avec attention et effectivement il doit y avoir un problème de compréhension quelque part... Mais je pense que c'est car j'ai focalisé sur l'âge annoncé par l'éditeur, à savoir moins de 3 ans. Pour les âges suivants je suis d'accord pour dire que le second degré est suffisamment développé pour cela pour que les enfants comprennent cet ouvrage.
merci

Anonyme 09/05/2016 09:07

Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit que vos histoires bienveillantes de Maman chameau doivent être à mourir d'ennui et sans humour....C'est un bonheur de voir mes enfants, que je ne traite pas de dragons, rigoler à la lecture de ce livre, parce que eux ont compris. Bien le bonjour à vos enfants !!!!

Maman Chameau 10/05/2016 14:36

Hourdeaux, c'est bien cela le problème. Vous avez mis en exergue ce qui me gêne. Tout le monde n'a pas le recul necessaire pour lire cet ouvrage avec humour. Pour baigner dans un milieu de lutte pour la défense des droits des enfants, je peux vous dire qu'il existe un bon nombre de parents qui risquent de se servir de cet ouvrage de façon violente.

Hourdeaux 09/05/2016 15:35

Je pense que l'humour c'est comme tout ça s'apprend et qu'à 4 ou 5 ans, on peut le comprendre quand on est baigné dedans. (pour ma part, j'en fait tout le temps et mes filles se marrent beaucoup. Elle m'appelle maman blagueuse) Tout est dans la façon de lire le texte. Si on le dit en le pensant, c'est sûr que l'on peut faire peur, mais là l'auteur veut juste mettre en exergue les défauts des parents, pas terroriser les enfants. Le problème c'est que beaucoup de gens ne comprennent pas le second degré qui est pourtant la preuve d'une très grande intelligence et l'autodérision qui si vous voulez mon avis éviterait bien des problèmes de notre société aujourd'hui.

Alex 09/05/2016 13:56

Je ne vois pas en quoi ce livre à quelque chose de drôle ??? Cest un concentré de violence !

Maman Chameau 09/05/2016 13:13

Bienveillance ne veut pas dire ennui et humour. Je préfère parler de respect et de non traumatisme.

Selina 09/05/2016 09:36

c'est bien de porter un jugement sur quelque chose dont vous n'avez pas pris connaissance. youpi! lol

Anonyme 04/05/2016 21:45

Effectivement il est tant que les éditeurs prennent le virage de la bienveillance.
PS: je serais si heureuse que vous soyiez éditée un jour. <3

Maman Chameau 09/05/2016 13:13

Bonjour "Anonyme",
C'est exactement ça. Les neurosciences nous montrent que les enfants ne comprennent pas l'humour des adultes comme nous pourrions le comprendre. Ils ont un humour qui leur est propre. Donc un livre humoristique écrit par un adulte pour des enfants a des chances de faire mouche...

Anonyme 09/05/2016 11:02

Ce n'est pas un jugement mais une question, en revanche cet article est très violent avec les autres adultes qui traitent avec bienveillance l'humour de leurs enfants, et il ne respecte pas le discernement qu'ont les enfants avec l'humour. Voilà de quoi revoir relire les recherches sur les neurosciences et les capacités des enfants... Ah tenez, je vais leur lire une belle histoire avec un loup....

Steph 04/05/2016 16:18

Bonjour!
Merci pour ce résumé, on trouve en effet de tout dans les livres pour enfant, l'avantage c'est que c'est le parent qui lit et qu'il peut reformuler certaines choses, ou en montrer l'absurdité...
Mais "l'humour" du chantage à l'isolement et la prison au moment du coucher est en effet pour le moins spécial! Mon fils dirait "ta blague, c'est pas drôle!!"
J'ai eu envie d'écrire car nous avons à la maison un petit dragon de 3 ans et demi qui n'a jamais réussi à s'endormir seul, je ne trouve pas de livre pour parler de ça tranquillement, de manière rassurante... Auriez-vous des idées plus "kind friendly"??
Merci pour votre blog que je trouve très instructif!

Blandine 09/05/2016 10:45

Je vous conseille "Je veux enlever la nuit", un très bel album, très doux, sur le moment du coucher : http://www.cambourakis.com/spip.php?article616
Aux merveilleuses éditions Cambourakis, un des albums que je préfère conseiller sur le sujet en librairie.

iseult 04/05/2016 16:17

C'est encore pire que mes petits ours brun de quand j'étais petite (et qui a quand même bien évolué même s'il reste du chemin)! C'est sûr qu'on attend d'un livre jeunesse qu'il soit avant-gardiste, surtout quand il à la prétention d'être un manuel. C'est effectivement un livre à signaler. Je m'efforce moi-même d'écrire à Bayard presse lorsque je trouve des choses inadaptées dans popi ou pomme d'api auxquels sont abonnés mes enfants, je trouve que c'est notre devoir de parents, d'éducateurs responsables, au sens plus large. Merci pour ces informations.

LineCé 04/05/2016 15:51

Le seul mot qui me vient est que ce livre est honteux...

Chacha 04/05/2016 15:49

Effectivement cela paraît impensable qu'un tel ouvrage ait pu être édité. Surtout que cet éditeur fait un travail de qualité habituellement.

Maman Chameau 10/05/2016 14:37

Oui les éditions Seuil Jeunesse sont un éditeur de qualité.