La disciple de Vincent Cueff, un roman spirituel et authentique

Publié le 28 Août 2016

Cet été j'ai lu un roman bien-être, qui sort en ce mois de septembre (le 9/09). Un roman qui mêle religion et mystère, liberté et spiritualité. Je vous le présente rapidement car c'est un roman qui fait du bien.

 

La disciple de Vincent Cueff, un roman spirituel et authentique

Dans ce roman, nous suivons les traces de Miriam qui vit en Palestine sous occupation romaine. Elle a tout quitté pour suivre Yeshua, un guérisseur, prédicateur, itinérant. Miriam est en quête de liberté et de spiritualité.. et cette dernière est menacée par l'obscurantisme des autorités religieuses qui mettent un frein à toute émancipation, en particulier celle des femmes.

J'ai apprécié le rythme du roman, son côté posé, calme. C'est un livre tout en douceur. A sa lecture, notre rythme ralentit, on vit avec lenteur. Les nombreux passages inspirants soulèvent de véritables questionnements intérieurs. Au fil des pages sont évoqués l'amour inconditionnel, la gratitude, la paix intérieure. Les reflexions amenées par les différents protagonistes sous forme de questions participent à donner une dimension spirituelle au roman. Amour, liberté, authenticité, remise en question de l'ordre établi, émancipation du joug des autorités supérieures,... sont autant de thèmes abordés. En bref, c'est un roman qui se lit tout seul et qui fait du bien.

On se quitte avec un passage qui m'a plu et qui vous donnera un aperçu du ton du livre :

"La tâche du fermier est de préparer le sol, de semer, d'irriguer et de garder les indésirables à l'écart des ses champs. C'est là sa part, le mystère de la vie fait le reste. Imagine maintenant que le champ soit mon propre esprit et que les graines soient les pensées que j'y sème. Si je souhaite qu'elles produisent des effets bénéfiques dans mon existence tu comprendras l'importance de bien les choisir avant de les laisser germer et produire les plants que je désire. Si un fermier veut récolter du blé, il ne sème pas des graines d'orties. Si son désir est de récolter de la lavande, il ne sème pas des graines de chardon. Eh bien, c'est la même chose qui se produit avec nos pensées. Si nous semons en nous des pensées de haine, nous récolterons la haine. Si nous semons en nous des pensées de paix, nous récolterons la paix. Si nous semons en nous des pensées de prospérité, c'est ce que nous récolterons. Mais si nous semons en nous des pensées de manque, alors nous récolterons le manque. Les pensées que nous semons produiront leurs fruits, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Nous ne pouvons manifester dans notre monde extérieur que ce que nous sommes à l'intérieur. Il nous faut donc semer les bonnes graines. C'est une loi de la vie, c'est la loi du fermier ! Et de même que celui-ci ne laissera pas les nuisibles et les indésirables s'installer dans son champ, il est essentiel que nous fermions la porte de notre esprit aux pensées négatives et destructrices. "
p. 104-105
La disciple de Vincent Cueff, un roman spirituel et authentique
La disciple de Vincent Cueff, un roman spirituel et authentique

Ce roman est disponible à partir du 9 septembre au prix de 14.90 euros en librairie, en espace culturel ou sur internet ici.

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Twitter, et Instagram.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Lectures de Maman Chameau

Commenter cet article

Ombeline 29/08/2016 23:08

Calme et sérénité... On en a bien besoin,

Créactivity 28/08/2016 21:07

Lecture inspirante qui retient mon attention. Merci.