[Biblio] Dormir sans larmes, du Dr Rosa Jové, la Bible du sommeil des enfants, un livre à lire

Publié le 18 Avril 2017

La Bible du sommeil des enfants, le best-seller espagnol Dormir sin lagrimas (dejarle llorar no es la solucion), est enfin édité en France.

J'avais annoncé sa sortie en parlant de véritable pépite, un vrai bijou ce livre!

[Biblio] Dormir sans larmes, du Dr Rosa Jové, la Bible du sommeil des enfants, un livre à lire

Le sommeil des bébés est un problème pour beaucoup de parents. Pourtant, dormir est un processus naturel. Et si les méthodes préconisées étaient contre-productives ?
Ce livre propose une approche totalement nouvelle du sommeil des enfants.
Oubliez tout ce que vous saviez :
• Non, les bébés n’ont pas besoin d’« apprendre à dormir », ils naissent en sachant comment faire.
• Les règles et les méthodes disciplinaires conduisent à mal interpréter les signaux de l’enfant et à briser un processus physiologique naturel.
• Laisser pleurer un bébé présente un véritable danger pour son cerveau, qui sécrète de l’adrénaline et d’autres substances en réponse au stress.
Rassurant et chaleureux, ce livre vous permet de comprendre le sommeil des tout-petits et de l’accompagner avec bienveillance.
En fin d’ouvrage, le Dr Rosa Jové propose un « Petit guide pour les parents désespérés » avec des solutions simples et pratiques pour faire face aux difficultés.
La promesse de nuits calmes pour les enfants… et leurs parents.

L'autrice, Rosa Jové, est pédopsychiatre. Spécialiste du sommeil chez les enfants, autrice de plusieurs livres, membre de l’Observatoire des droits de l’enfant de la Generalitat de Catalogne, elle accueille un grand nombre d'enfants et leurs parents dans ses consultations.

Elle part du principe que le sommeil est un processus évolutif et que tout enfant sain finira par dormir correctement un jour.

L'ouvrage est composé de 3 parties :

1. INFORMER
Tout ce qu'il faut savoir sur le sommeil des jeunes enfants (Cycles du sommeil, étapes de développement, etc.).

2. EVALUER
Q
uels sont les problèmes liés au sommeil et comment ne pas mal interpréter un comportement normal (réveils nocturnes)?

3. INTERVENIR
Ce
qu'il ne faut pas faire (Méthodes pour "apprendre" aux enfants à dormir en les laissant pleurer, sirops, etc.). & Ce que nous pouvons faire (Cododo, Allaitement maternel, Écoute active).

Forte d'études scientifiques solides et d'une bibliographie fournie, l'autrice explique clairement et simplement les processus du sommeil chez l'enfant (et à demis mots chez l'adulte aussi...). Rassurer, être présent, donner du contact, ... ce sont les clés données par l'autrice... pour contrebalancer toutes les méthodes trop souvent vantées (type 5/10/15). D'ailleurs, l'autrice explique parfaitement bien toutes les conséquences négatives et autres séquelles de ces méthodes qu'elle qualifie de dressage. On est ici dans la lignée de Carlos Gonzalez (il a d'ailleurs participé à la relecture de l'ouvrage) mais de façon nettement plus documentée, et avec une traduction beaucoup plus fluide.

J'ai appris que l'être humain est une espèce ALTRICIELLE (du latin altrix, celle qui nourrit) c'est-à-dire qu'il naît très immature et a besoin des soins d'autrui pour survivre. Quand il naît il ne peut se débrouiller seul et a besoin des soins de quelqu'un d'autre (la mère dans la plupart des cas, mais pas seulement). Ceci explique les pleurs des bébés quand ils se sentent seuls. Ceci explique pourquoi sur le globe, beaucoup de mères gardent leur petit bébé... près d'elles, dans les bras ou attaché sur leur corps. Même s'il n'y a plus de prédateur dans nos sociétés, au sens primitif, il y a toujours un danger. Il est de fait essentiel pour le bébé, dès ses premiers jours de vie, d'inventer des moyens et autres mécanismes pour garder ses géniteurs à proximité. L'un de ces moyens consiste à entrecouper les périodes de sommeil avec de brefs moments de veille.  

Répertorier les différentes étapes du sommeil par tranche d'âge permet de lire le livre dans l'ordre que l'on souhaite, ou de consulter simplement les pages qui nous concernent. Au final, ce que chacun y lira le rassurera quant au fait que ce soit NORMAL d'avoir un sommeil perturbé. L'autrice explique parfaitement que c'est même vital.

C'est un mélange d'études scientifiques, de cas pratiques (issus de consultations en cabinet), de déconstructions d'idées reçues, d'apprentissages à bien lire les études scientifiques précédentes (fort intéressant!), de graphiques et tableaux qui ne sont que des indicateurs car ce sont des moyennes...

Cet ouvrage est très attendu. Mais attention à ne pas lui prêter des intentions et des solutions qu'il n'a pas et que personne ne pourrait apporter. Dans cet ouvrage on ne trouve pas de solution clés en mains... mais on apprend (j'ai découvert l'existence d'un rythme circadien sur 25 heures par exemple), on comprend, on décortique... et surtout on met le doigt sur une chose essentielle : on n'apprend pas à un enfant à dormir. C'est une fonction vitale donc tôt ou tard il saura le faire (hors pathologie évidemment)... à nous de l'accompagner.

L'aide apportée réside dans quelques questionnements, résumés ici:

J'aime le ton avec lequel l'autrice s'adresse au parent, y compris au parent désespéré et fatigué. Très fatigué. Le discours transpire de bienveillance. Envers l'enfant déjà. Chaque page est une invitation au respect de sa personne, à un retour à notre instinct naturel. Envers le parent aussi. L'autrice accueille les émotions et ne nie pas les difficultés. Elle prend partie clairement pour l'allaitement au sein maternel et pour le cododo, mais ne fustige pas les parents qui feraient autrement. Elle est claire et honnête. J'aime beaucoup l'authenticité et la passion du discours.

 

Voici quelques extraits choisis:

"Quoiqu'il en soit, que votre enfant ait un véritable problème ou qu'il ne s'agisse que d'une interprétation erronée des symptômes qu'il présente, les méthodes de dressage fondées sur le principe du "laissez-le pleurer" ne devraient jamais avoir cours.
En règle générale, les erreurs de diagnostic et les faux problèmes sont dus à quatre causes : une erreur d'interprétation, un manque d'information, une mauvaise synchronisation horaire ou la complication inutile d'une situation normale
."

"Nous avons traversé des milliers d'années sans "méthodes pour endormir les enfants", et cela n'a pas posé de problèmes particuliers. Ils finissaient toujours par s'endormir. Tous finissent par dormir, un jour ou l'autre. N'écoutez pas les alarmistes."

On aura remarqué que l'autrice ne mâche pas ses mots...
"Vous avez remarqué le nombre d'objets et de substances que l'industrie du sommeil infantile a mis sur le marché? A y regarder de plus près, on se rend compte qu'il s'agit tout bêtement de substituts maternels - sauf qu'ils sont vendus en portion, en plastique.. et à des prix déments.
En voici la liste:
- tétines, totottes, sucettes, biberons.... tous les succédanés du sein maternel et de l'allaitement;
- poussettes, landaus, balancelles, berceaux... remplacent les genoux et les bras maternels;
- appareils reproduisant les battements du cœur et même les sons intra-utérins;
- nounous, poupées, doudous: ça tient compagnie.
Heureusement qu'une mère n'a pas de prix! Sinon, elle serait quasiment cotée en Bourse... il suffirait, pour juger de sa valeur, d'additionner le prix de toutes ces bricoles!
Et si toutes ces inventions fonctionnent... pourquoi ne pas se servir de l'original plutôt que de la copie?"

"Les enfants ont constamment besoin d'avoir à leur côté la personne qui s'occupe d'eux. Ils naissent déjà équipés pour détecter le moindre signe de son absence et pour l'appeler aussitôt. Peut-être avez-vous remarqué que, si vous laissez votre bébé au berceau, il se réveillera plus vite que s'il dort dans vos bras? Les mères ont compris cela depuis la plus haute Antiquité, et voilà pourquoi, si l'on passe en revue l'histoire de l'humanité, on se rendra compte que pendant très longtemps (et parfois aujourd'hui encore, dans certaines régions du monde), les enfants ont été portés attachés au corps de leur mère.
Vous trouverez peut-être, dans quelques musées, des biberons étrusques, des tétines phéniciennes, des langes romains, des bavoirs égyptiens.... Mais vous n'y rencontrerez jamais (et ça, je peux vous le garantir) aucun type de poussette pour promener les enfants (et pourtant, Dieu sait que l'invention de la roue et de la charrette remonte à la nuit des temps). Apparemment, personne n'a jamais eu l'idée de déplacer un enfant en le séparant du corps de sa mère.
Ce "radar" qui permet à l'enfant de sentir la proximité ou non de ses parents, c'est cela précisément que nous interprétons à tort comme un moyen de nous faire marcher ou comme la preuve que bébé a pris de mauvaises habitudes. Mais il n'en est rien. Les mammifères souffrent d'une altération hormonale de leurs neurotransmetteurs, qui influe sur leurs fonctions vitales : c'est pour cette raison qu'ils ne se sentent pas à l'aise et réclament la présence de leurs géniteurs quand ils sont loin d'eux.
"

 

Chaque chapitre se termine par un volet récapitulatif "à retenir".
En voici des extraits:

 

Si je devais apporter un bémol à l'ouvrage ce serait qu'il tourne énormément autour de la personne qu'est la mère. Bien sûr le papa est évoqué... mais dans une moindre mesure. J'aurais aimé un peu plus d'équité sur ce point. Les papas ont un rôle fondamental à jouer et peuvent remplacer une maman. C'est cela la parentalité.

En bref, un ouvrage très complet et archi-documenté... Une encyclopédie du sommeil chez l'enfant. Après cette lecture, vous ne verrez plus les choses de la même façon. Un livre à s'acheter, à offrir, à suggérer à la bibliothèque municipale... car il se doit d'être lu et circuler. Vous l'aurez compris, c'est un véritable coup de cœur.

On se quitte avec le mot de la fin.

"Sachez que chaque bébé est unique. Ce qui marche pour l'un ne marchera pas pour l'autre, même s'il s'agit de son frère ou de sa sœur. Méfiez-vous des méthodes toutes faites et regardez votre enfant. C'est lui qui à chaque instant de sa vie vous dira ce qu'il lui faut. Il y a encore des parents pour croire que le bébé naît sans mode d'emploi : c'est faux! Le mode d'emploi, c'est lui-même: suivez-le donc à la lettre."

 

Cet ouvrage (270 pages) est dès à présent disponible (19/04/2017) au prix de 19.90 euros en librairie, en espace culturel ou sur internet ici.

Livre offert par l'éditeur. Merci.

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Twitter, et Instagram.

Rédigé par Maman Chameau

Commenter cet article

Rinca 19/04/2017 21:15

Superbe article ! Merci pour ce beau résumé/entrevue.

didoune 19/04/2017 18:40

Bonjour Soline,

on a déjà eu l'occasion de dialoguer toutes les deux, je suis bibliothécaire et tous les livres qu'on voit en arrière plan de la photo font partie du fonds sur la parentalité que j'ai en charge. Celui ci est dans le panier pour la prochaine commande. :) ma petite pierre à l'édifice. merci pour ce partage. Je pense que je vais acheter ce livre pour ma bibliothèque perso également. d'un point de vue personnel, c'est tellement difficile de faire changer les mentalités à propos du laisser pleurer ... on entend tellement de choses...C'est après mon expérience catastrophique avec mon premier que j'ai bcp remis en cause mes certitudes sur le sommeil et le fait de laisser pleurer un bébé. J'ai essayé de le poser dès son plus jeune age alors qu'il pleurait bcp, bcp trop. Ca m'a rendue dingue et je lui en voulais, je ne comprenais pas pourquoi mon fils ne faisait pas de sieste "comme les autres bébés", pourquoi il pleurait bcp, d'autant que le médecin qui le suivait à l'époque me disait de surtout le laisser; ne pas le prendre, le laisser trouver son sommeil tout seul, "ne pas rentrer dans son jeu" . La nounou avait le même discours et le traitait de capricieux lorqu'il avait 6 mois. Mais j'ai fini par ne plus écouter et j'ai capitulé, j'ai accepté qu'il était comme ca et qu'il avait besoin de moi. il a donc fait ses siestes exclusivement sur moi toute la premiere année. J'ai fini par comprendre que je ne gagnerai rien a le laisser pleurer et etre en detresse pendant des heures, et qu'au final il ne dormirait pas et pleurerait de plus belle. Il ne s'est jamais endormi a une sieste seul de toute la première année. et un beau jour, au moment de l'acquisition de la marche, ca s'est arrété, du jour au lendemain, sans evenement particulier. Depuis j'ai bcp lu et appris sur les pleurs et le sommeil. je ne referai plus jamais les même erreurs. Je pense que mon fils s'est mis a dormir simplement quand il était assez rassuré et qu'il a compris que je ne le laisserai pas tomber. je pense que les mauvais conseils du débuts et mes craintes infondées qu'il s'habitue à mes bras, qu'il devienne trop dépendant de moi ont ruiné ma premiere année avec mon garçon. Aujourd'hui je suis enceinte du second et je ne ferai plus jamais les mêmes choix. mon fils a 2 ans et demi et je vois bien que plus il est rassuré, mieux il dort. il dort super bien la nuit et dès qu'il a une peur nocturne je ne me pose plus de questions je vais le rassurer, je reste avec lui dans son lit le reste de la nuit ou je le met dans notre chambre près de son papa et moi dans un petit lit d'appoint qui reste tjs a sa disposition. c,'est tellement plus simple et moins prise de tete. Notre seule présence suffit à lui faire passer une nuit sereine quand il a peur alors pourquoi lutter ??

Merci donc a toi et pour ces belles paroles que tu vehicules dur la parentalité et le respect de l'enfant. je n'aurai certainement pas fait toutes ces erreurs si je t'avais lue plus tot. Voilà c'etait mon témoignage un peu décousu que m'a évoqué cette critique de livre ! Je t'embrasse et te remercie encore chaleureusement pour ta générosité et tes partages !!!

nuage-de-chocolat 19/04/2017 14:17

Il me tente bien ce livre!