[Développement personnel] Vers une détox numérique ? Quelques conseils...

Publié le 10 Avril 2017

"70 % des Français vérifient leur messagerie toutes les cinq minutes, 78 % se connectent avant de dormir, à peine moins dès le réveil… Une frénésie qui suscite de plus en plus l’envie de débrancher" (source : Le Monde).

Checker ses mails dans son lit au moment du coucher? Ecrire un sms en marchant? Attendre  impatiemment une réponse à un message privé Facebook? Garder le téléphone sur la table? Je plaide coupable car j'ai déjà vécu ces situations. Aujourd'hui j'aspire à autre chose mais ce n'est pas toujours facile. 

A l'instar du Blog Detox Digitale qui n'est à l'heure actuelle plus alimenté, je propose que nous échangions sur des idées permettant de se détacher de tout cela. Le but n'est pas de diaboliser le numérique (Facebook j'y tiens, j'ai une communauté de 50 000 followers... J'aime aussi Instagram et sa belle communauté de partage), mais de trouver des astuces permettant de s'en détacher afin de retrouver la paix de l'esprit et nous aérer la tête. N'hésitez pas à poster vos idées en commentaires, afin que tout le monde en profite.

Alors que faire? Voici des idées en vrac...

- Désactiver toutes les notifications du téléphone.

- Ne vérifier sa messagerie qu'à certaines heures. Pourquoi pas deux fois dans la journée? En fin de matinée et en fin d'après-midi.

- Mettre son téléphone dans une autre pièce pendant le repas, afin de manger en pleine conscience.

- Basculer en "mode avion" une heure avant que le sommeil ne nous emmène.

- Eteindre le wifi/modem de la maisonnée à certaines heures. On pourrait décider en famille du moment où tout le monde se déconnecte et aussi mettre hors de vue et de portée les téléphones et autres tablettes.

- Eviter de regarder ses mails dès le réveil... Profiter de ce moment pour se recentrer sur soi.

- Faire une pause "réseaux sociaux" de temps en temps... Quelques heures, une journée par semaine, un week-end long... Pourquoi ne pas se déconnecter systématiquement de ses sessions? Cela éviterait peut-être les moult connexions aux applications par pur réflexe.

- Choisir les mails auxquels on répond dans l'instant. Car si on fait prendre l'habitude aux autres d'une réponse quasi-instantanée, on crée chez l'interlocuteur une attente bien présente.

- Lorsqu'une tâche nous est affectée (professionnelle notamment), pourquoi ne pas faire une pause sans "mails et réseaux sociaux" de deux heures environ, ou plus?

- Se donner des heures : "Pas d'internet avant 10h"; "pas d'internet après 21h".

- Programmer des publications sur les réseaux sociaux si on tient malgré tout (comme moi pour le blog) à y être présent.

- Etablir une liste de toutes les choses que l'on pourrait faire à la place de ces temps numériques (lecture, méditation, temps avec les autres, etc...).

- Comble de l'ironie, on peut se faire aider par une application comme "Quality Time" qui indique combien de temps on passe sur le téléphone et ce qu'on y fait (pour IOS et Android).

 

A vos suggestions en commentaires !

 

"Ces outils sont en train de nous façonner, et c'est à juste titre qu'on se demande si on doit les laisser avoir une telle importance."
Jocelyn K. Glei (autrice américaine, coach de développement personnel), citée dans "Flow" n°16.

"Le smartphone tend à nous rendre comme des animaux sauvages qui ont besoin d'être en état d'alerte maximale en permanence, et nous ne sommes plus en mesure de suivre le rythme. C'est épuisant? La pleine conscience est très populaire pour une bonne raison: nous avons besoin de nous couper du monde numérique de temps à autre."
Hans Schnitzler (philosophe néerlandais), cité dans "Flow" n°16.

 

PS: Sur le même sujet, retrouvez un billet du Palais Savant.

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Twitter, et Instagram.

[Développement personnel] Vers une détox numérique ? Quelques conseils...

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Développement personnel

Commenter cet article

Laurence 12/04/2017 10:43

Mon commentaire n'a pas fonctionné sur Facebook hier, je recommence ici :
Chez nous le Wifi est désactivé dès 21h chaque soir. Pour ne plus passer ma vie sur Facebook, j'ai tout simplement enlever les notifications et j'ai mis l'appli sur la 2eme page de ma tablette : j'y vais maintenant moins souvent et par choix, plus par réflexe. Il n'y a ni téléphone ni tablette ni ordi allumés lorsque nous sommes avec notre fille. Ce n'est pas toujours facile et parfois un peu compliqué mais on s'y tient et on y tient ! La TV n'est jamais allumée en sa présence, la télécommande est hors de portée. Le téléphone est toujours en mode vibreur et ne franchi jamais la porte de la chambre à coucher. Quand il doit servir de réveil, il est systématiquement en mode avion. Nous n'avons plus de téléphone fixe depuis des années et le portable familial n'est pas connecté aux mails, du coup les messages sont relevés simplement trois fois pas jour. Nous avons toujours privilégié les contacts humains aux contacts numériques. Ainsi si nous sommes occupés, nous n'arrêtons pas instantanément de faire quelque chose pour répondre au téléphone. Lorsque nous recevons du monde, nous ne prenons pas les appels.
La seule entorse aux écrans que nous faisons c'est de communiquer via FaceTime quand papa est en déplacements, un petite dizaine de minutes tous les trois jours.
Si nos petites astuces peuvent aider, c'est avec plaisir !
Laurence

Mais Lis Ca 11/04/2017 09:56

Nous pratiquons déjà plusieurs de ces "actions". Mais j'en ai une qui me vient à l'esprit, fondamentale pour moi, et qui n'est pas dans votre liste : ne pas avoir de smartphone.

Llwynrt 10/04/2017 22:22

Le cerveau n'aime pas les négations. Plutot que de penser en terme de contrainte, penser positif !
"je veux avoir plus de temps pour faire..."
C'est moins frustrant :-)