[Biblio] 'Grandir librement - Témoignage pour une enfance naturelle et créative', d'Eve Herrmann, une ode à la créativité

Publié le 12 Septembre 2017

Comment aider son enfant à bien grandir ? A développer tout son potentiel ? A devenir autonome, créatif et confiant en ses capacités et dans ses choix ? A assouvir sa curiosité ? A trouver sa voie et sa place ? Comment l’amener à devenir un adulte heureux et épanoui ?

[Biblio] 'Grandir librement - Témoignage pour une enfance naturelle et créative', d'Eve Herrmann, une ode à la créativité

Il y a des livres dont on penserait avoir soi-même écrit chaque ligne, en ayant pesé chaque mot. Ce livre fait partie de ceux-là, me concernant. Quand j'ai appris qu'Eve Herrmann était en train d'écrire un livre (via son compte Instagram qui est une vraie pépite, une vraie bulle de tendresse et de respect), je me suis jetée sur le livre et me suis empressée de le lire. J'ai vraiment adoré le lire. Je vous en dis plus...

Eve Hermann nous emmène dans son monde, dans son microcosme. Elle nous partage sa vie de mère en nous expliquant comment ses filles, Liv et Emy, ont modifié son regard sur la parentalité et sont accompagnées au quotidien dans leur exploration du monde. De fait, le rythme du livre est appréciable car on alterne entre écrits réflexifs, théoriques et informatifs,... et scènes de vie hautes en couleurs.

Dans ce livre elle revient à de nombreuses reprises sur les normes sociétales, les "il faut" et autres recommandations... L'autrice nous invite à n'accepter dans notre rôle de parent que les choses que nous aurions réellement envie de faire, et non ce que les livres nous invitent à suivre.

"C'est une chose que j'ai apprise avec le temps: être sûre de mes choix et ne pas faire seulement parce que "c'est bien" ou parce que j'avais lu qu'il fallait le faire. Les livres et les conseils des autres nous ouvrent des horizons, nous apportent des idées nouvelles, mais c'est nous qui choisissons et qui agissons au final!" (p. 13)

C'est un livre plein de nature, de liberté, de vie et d'aspect sauvage. Un témoignage vraiment authentique, sans fioritures.

6 chapitres structurent l'ouvrage, chacun se terminant par un petit encadré récapitulatif (que l'autrice appelle "petit manuel pratique" et qui se résume en 5/6 points essentiels) :

1. Devenir parents, un changement de regard

Avoir un enfant c'est un chamboulement. ça transforme. Et parfois il est nécessaire de s'affranchir de la pensée des autres.

"Je suis convaincue que les parents agissent du mieux qu'ils peuvent avec les outils dont ils disposent, mais ils reçoivent beaucoup d'informations, parfois contradictoires ou contre-productives, qui rendent la parentalité difficile. De plus, les parents d'aujourd'hui manquent de l'essentiel: du temps. Or, du temps, il en faut pour se connecter à son enfant, pour lui parler beaucoup, pour être simplement à ses côtés et l'observer. Pour partager sa vie." (p. 36)

2. Des racines pour grandir

Pour se construire, l'enfant a besoin d'une aide, juste et adaptée. L'autrice évoque sa volonté au départ de participation à l'acquisition d'un nombre incalculables d"objets, de matériel Montessori... Elle s'est perdue. Dans ce chapitre elle détaille donc l"ambiance, "une atmosphère à la fois organique et solide, forte et présente pour accompagner et soutenir nos enfants dans leur éducation" (p. 52). Ainsi, l'environnement doit être nourricier, comme une sorte de terreau fertile dans lequel viendraient se plonger les racines d'un arbre qui ne demande qu'à grandir, avec des branches s'en allant en totale liberté. L'une des filles d'Eve, Emy, est plus sensible à ce que dégagent les lieux, alors que Liv l'est plus à ce que dégagent les personnes qui l'entourent. Eve Herrmann revient sur la nécessaire observation et fait un laïus sur la confiance et l'amour inconditionnel.

J'aime ce chapitre pour sa métaphore de l'arbre en guise de leitmotiv. "Les racines que l'enfant construit ne sont pas des racines physiques comme celle de l'arbre, mais des racines psychologiques, des fondations pour son caractère, le développement de ses dons et de ses capacités.  L'enfant a un cerveau d'une étonnante plasticité, une malléabilité qui lui permet d'enregistrer dans de nouveaux circuits toues les expériences, positives ou  négatives." (p. 94).

3. Préserver le temps de l'enfance

Ralentir le rythme, insister sur des moments de connexion et de  partages riches et profonds. Cultiver l'imaginaire. Explorer en toute liberté. Voici ce que propose l'autrice. "Nos vies sont comme ça: nous remplissons. Nous remplissons tous les contenants, toutes les étagères et les morceaux de temps. Faisons un tri autour de l'enfant et veillons à lui offrir du temps pour lui, du temps pour vivre simplement sa vie d'enfant, selon son propre planning, et pour développer des passions et des intérêts". (p. 99). A ce sujet, l'autrice recommande l'ouvrage Simplicity Parenting de Kim John Payne.

4. Des apprentissages heureux

Les apprentissages peuvent  être abordés en dehors de tout lieu d'instruction. "Les parents sont les premiers guides, et ils le resteront toujours". (p. 135).  L'enfant apprend par lui-même. Avec enthousiasme, plaisir, curiosité, intérêt. Eve Herrmann revient longuement sur l'intérêt du jeu libre.

5. Servir l'avenir

L'autrice évoque la nécessaire éducation pour évoluer dans un monde en paix : "il faut une éducation qui apprenne aux enfants que nous avons tous un ancêtre commun et que nous faisons tous partie de la même famille. C'est un message central dans l'éducation cosmique développée par Maria Montessori. Par l'éducation, elle pensait pouvoir amener l'homme vers une nouvelle humanité, une humanité consciente de sont unité avec toute la richesse de la vie, avec l'univers lui-même. Selon elle, l'éducation est le seul moyen de conduire le monde vers la paix." (p. 207). Ce chapitre n'empêche pas Eve Herrmann de rappeler que l'instant présent est primordial, là, maintenant, avec eux. J'aime beaucoup la citation qu'elle donne : "Nous nous soucions de ce que l'enfant deviendra demain, mais nous oublions qu'il est déjà quelqu'un aujourd'hui" de Stacia Täuscher (p. 227).

6. Choisir une éducation libre

Nous avons le choix du type d'éducation que nous souhaitons pour nos enfants. L'autrice évoque la déscolarisation et son choix d'instruction libre.

En bref, c'est une ode à la créativité. Un livre envoutant. Je vous préviens, quand vous le commencez, vous n'arrivez pas à décrocher. A lire de toute urgence! Un concentré de créativité, d'amour, de liberté et de bonheur. A l'image de ce que retranscrit Eve depuis maintenant 7 ans sur ses blogs et réseaux sociaux. C'est d'ailleurs Eve Herrmann qui donne le mot de la fin : "Finalement tout ce livre est une ode à la créativité, ingrédient essentiel pour l'avancée de l'humanité, une ode à une éducation humaniste et créative, à la base de tout." (p. 280).

Après 10 ans dans le graphisme, Eve Herrmann s'oriente vers les pédagogies alternatives et plus particulièrement la pédagogie Montessori. En 2010, elle participe à la création d'une école
Montessori à Angers, où elle fonde également des ateliers Montessori parents-enfants pour les 0-3 ans. Depuis 2011, elle collabore avec les éditions Nathan où elle édite de nombreux coffrets de matériel, des livres et une collection d'albums inspirés de la vie de tous les jours.
Depuis 2014, elle instruit ses filles à la maison, une nouvelle source d'inspiration pour son travail, à suivre sur son blog : www.eveherrmann.com

Bonne lecture!

Cet ouvrage  est disponible (7 septembre 2017) au prix de 18.90 euros en librairie, en espace culturel ou sur internet, sur Decitre (libraires indépendants), Cultura ou sur Amazon par exemple.

Vous pouvez cliquer sur l'image ci-dessous pour le commander (lien affilié).

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Twitter, et Instagram.

[Biblio] 'Grandir librement - Témoignage pour une enfance naturelle et créative', d'Eve Herrmann, une ode à la créativité

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Bibliothèque

Commenter cet article

Babelle 15/09/2017 18:44

Juste un tout petit truc : "Auteure", c'est plus joli que "Autrice" ;) Sinon le reste est parfait ! :)

Maman Chameau 15/09/2017 18:48

ou ici https://warriordudimanche.net/article503/58b69b393045b

Maman Chameau 15/09/2017 18:47

Bonjour Babelle
Je ne recherche pas du tout le côté "joli". Le choix de dire autrice est clairement assumé voire militant. En voici la raison : http://www.maude-perrier.com/autrice-auteure-la-prise-de-tete/
Bonne soirée ;-)