Livre de fesses, un livre classé en littérature jeunesse par erreur?

Publié le 6 Octobre 2017

Faire un livre sur les fesses? Quelle bonne idée! Il est vrai que chez les enfants, il n'y a pas de sujet tabou et que leur anatomie les fascine souvent. Alors faire un livre entier sur cette partie de l'anatomie, je trouve que c'est une excellente idée. Malheureusement, le spectacle qui nous est donné à l'intérieur me refroidit grandement.

Voici la présentation faite par l'éditeur, Thierry Magniez : 
"A partir de 5 ans. Relié. Photographies N & B. Les fesses ça marche toujours par deux. Il y a la paire de fesses de cochon, ça fait deux gros jambons. Il y a aussi les petites fesses de la mouche. Il y a les fesses douces comme de la peau de pêche ou d'abricot, Les rugueuses comme les troncs d'arbre Et les toutes rondes du potiron. Il y a les fesses froides et lisses des statues, le Cul-de-bouteille et le cul-de-sac. Il y a aussi les jolies fesses de ma poupée Et celles de mon nounours bien rembourrées. Tout le monde a des fesses, mêmes les princesses! Et puis il y a mes fesses à moi, Les fesses de mon papa Et celles de ma maman... Voici le premier livre de fesses pour les petits! Un texte canaille pour cette hymne aux êtres et objets callipyges..."

Ce livre, publié en octobre 2001 (puis octobre 2012), nous offre des photographies de fesses en noir et blanc. Les clichés sont réalisés par Jean-Marc Fiess. A chaque photo, une phrase - humoristique - vient éclairer l'illustration. Le texte est de Stéphane Delabruyère.

La couverture, un nounours de dos, assortie d'un titre accrocheur et rigolo "Livre de fesses" me fait imaginer un livre enfantin, drôle, innocent... Mais lorsque l'on ouvre le livre, la réalité est toute autre... 

L'entrée en matière annonce la couleur. On y associe d'emblée fesses et fessées. Cela me paraît ultra violent. "Les fesses ça marche toujours par deux. Elles servent à recevoir les fessées, et les fessées laissent parfois des traces sur les fesses." J'ai beau chercher, je ne vois pas à quel moment il y a de l'humour là-dedans. Par contre je vois une belle banalisation de la violence physique (sur enfant évidemment... car entre adultes consentants, c'est un autre sujet...) à l'heure où 53 Etats dans le monde ont aboli les châtiments corporels sur les enfants.

On fait le tour de divers postérieurs. L'idée est sympa. C'est rigolo. On voit les fesses du cochon, de l'hippopotame, de la mouche... des grosses fesses, des petites fesses. On découvre des jeux de mots avec les objets, basés sur le mot "cul" (tel "cul de bouteille ou cul de sac). Animaux, objets, êtres humains, tout le monde a des fesses... Soit, il y a de l'idée.

Toutefois, je décrie tant la forme que le fond de cet album. Il pleut de la malveillance au fur et à mesure que l'on tourne les pages du livre.

Pourquoi un livre, adressé à un jeune public (4/5 ans), qui a un humour différent de l'adulte, nous montre des images violentes? Pourquoi un livre, adressé à un jeune public (4/5 ans), qui a un humour différent de l'adulte, illustre l'irrespect?

Violence et irrespect envers l'animal. Voir des fesses de lapin ou de cochon qui sont suspendues à  des crocs de boucher ça me paraît très borderline comme choix editorial. Je juge ces mises scènes horribles et macabres. Ce n'est pas dans un livre pour enfant que je m'attends à visiter l'étal d'une boucherie. Lapins pendus, cochons crus sur le crochet de boucher, poulet sur sa planche à découper... il s'agit peut-être de vérifier si le cœur de nos enfants est bien accroché?

Irrespect envers la femme. Le physique, toujours le physique... "Il y a le popotin de l'hippopotame bien plus gros que celui des dames". 

Ce livre me gêne. Je parle ici avec ma vision, mes lunettes, mon interprétation, mais je le trouve à la limite du malsain. Les pages des fesses de parents me font plus penser au calendrier des Dieux du stade qu'à un livre pour très jeune enfant. L'offre ne me gêne pas, si tant est qu'elle soit adaptée au public visée. Je pense qu'il y a un vrai décalage entre le livre (fond et forme) et l'âge du public visé. Loin de moi l'idée d'appeler à la censure, qu'on ne se méprenne pas, je suis pour la liberté d'expression et la liberté des artistes. Mais si vraiment un enfant devait lire ce livre, alors je pense qu'il se devrait d'être plus âgé, et que la lecture se fasse avec un adulte l'aidant à en faire une analyse. Car là, non vraiment, même sous couvert d'humour, un enfant de moins de 5 ans, n'a, à mon sens, pas à lire ceci. L'idée d'écrire un livre humoristique sur les fesses était bonne. Dommage...

PS: J'ai envoyé un mail à l'éditeur il y a 2 semaines afin de connaître sa position, avoir des éclairages, car j'avoue que je ne comprends pas comment un tel livre (sexiste, violent...) a pu voir le jour en littérature jeunesse. A ce jour, je n'ai toujours pas reçu de réponse.

 

Crédit photo : Noélie G.

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Twitter, et Instagram.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #StopVEO

Commenter cet article

Sandrine 07/10/2017 16:18

Mais c'est juste horrible et de tellement mauvais goût !

Chutmamanlit 06/10/2017 23:24

Effectivement, c'est choquant !

J'aime les livres avec des vraies photos, j'aime les livres avec un humour parfois encore un peu trop subtil pour l'enfant (mais hé, faut bien que l'adulte s'amuse aussi en lisant !) mais là, j'avoue que je trouve ce livre aussi très malsain !!

(Ce qui me rappelle qu'à la bibliothèque, j'étais par hasard tombée une fois sur un livre sur les fesses pour enfant, et il était vachement plus "sain" et drôle, il faudra que je retrouve le titre !)

Loue 06/10/2017 20:40

Juste horrible!!!
...