[Ludothèque] Lunii, la fabrique à histoires

Publié le 1 Décembre 2017

[Ludothèque] Lunii, la fabrique à histoires

Depuis quelques mois nous avons la fabrique à histoires Lunii. Elle fait beaucoup parler d'elle. Je vous en dis un peu plus aujourd'hui...

 

La fabrique à histoires, qu'est-ce? 

Il s'agit d'un boîtier... qui fonctionne sur batterie (rechargeable USB) qui raconte à l'enfant (de 3 à 6 ans selon le fabricant) 48 histoires... Mais attention, pas n'importe quelle histoire... puisque c'est l'enfant qui choisit! Le gros bouton jaune situé à gauche permet de choisir les différentes composantes de l’histoire : héros, lieu, rencontre et objet. Et ensuite, place à l'histoire contée!

Le pack initial propose de confectionner son histoire avec
- 2 héros au choix (Suzanne ou Gaston)
- 4 lieux
- 3 personnages à rencontrer
- 2 objets au choix
Les 2 objets au choix paraissent limités, car on aimerait parfois plus...

J'ai l'impression d'avoir une version interactive et connectée des "livres dont vous êtes le héros" que je lisais dans ma jeunesse (il y a peu donc...).

 

A quoi ça sert?

Les histoires sont réellement bien structurées et permettent, en douceur, d'appréhender la construction du schéma narratif. C'est un outil qui participe de la stimulation de l'imagination des enfants et peut permettre d'enrichir leur vocabulaire. 
L'enfant est tour à tour, acteur, en choisissant les éléments du conte, puis spectateur; il écoute.
 

Mes enfants (surtout ma fille) aiment la fabrique à histoires pour s'octroyer un temps calme, de repos total, sans mouvement.

J'aime le fait que ce produit soit sans ondes c'est-à-dire sans wifi ni Bluetooth.

Légère et compacte, la fabrique à histoires s'emporte partout. Grâce à la prise jack, on peut y brancher un casque ou des écouteurs : de quoi occuper les trajets en train ou voiture par exemple. Notons que la batterie tient de longues heures, c'est bon à savoir.

J'aime le design façon "petite radio rétro".

L'objet est ergonomique et facile à la prise en main pour un enfant. Le fabricant annonce le public ciblé entre 3 et 6 ans. Les histoires peuvent vite être "simples" pour un enfant qui aime cela. Ainsi, mon fils aîné ne s'y intéresse pas plus que cela... alors que ma fille cadette est vraiment attirée par ce jeu.

Chez nous, les écrans ne sont pas diabolisés mais leur utilisation est soigneusement dosée. Nous n'avons pas de soucis là-dessus. J'ai pu avoir des conversations avec des personnes de mon entourage souhaitant limiter les écrans auprès de leurs enfants. Je leur ai conseillé la Fabrique à histoires car au final on a le côté ludique et technologique, et l'interaction... mais sans écran. Cela peut faire un bon compromis en période de transition (pour ne pas dire "sevrage"...).

Finalement, c'est le seul objet connecté que les enfants peuvent manipuler à la maison. Autoriser sans diaboliser, ça peut être une solution...

 

Quelques interrogations...

J'entends d'ici quelques réflexions... alors je vais tenter de lire dans vos pensées pour y répondre:

1. "Pourquoi vouloir remplacer les livres????"
La Fabrique à histoires ne remplace pas les livres. Je prends notre expérience personnelle. Vous savez tous que les livres font partie de nos vies. Ma fille ne passe pas 1 heure de sa vie sans lire quelque livre... La Fabrique à histoires vient en plus, en complément, sans anéantir ni annihiler son côté bibliophile.

La Lunii ne remplace d'ailleurs pas non plus un lecteur cd ou lecteur mp3.... Je le vois vraiment comme un complément, quelque chose de différent.

2. "Encore un gadget pour ceux qui ne veulent pas s'occuper de leur enfant!"
Certes, la Fabrique à histoires peut permettre d'occuper l'enfant quelques minutes en autonomie... Mais, la relation avec l'adulte n'est pas exclue. Je prends l'exemple de ma fille cadette, qui ne l'utilise que si son papa est avec elle pour écouter et commenter à ses côtés... dans une relation triangulaire.

3. "Que peut-on dire de la qualité des histoires?"
Tout d'abord, j'aime le fait que les histoires soient courtes.
Ensuite, qu'en est-il du contenu? La première fois que j'ai eu la Fabrique à histoires entre les mains, j'ai eu peur lorsque j'ai fait défiler les personnages : "chevalier", "princesse"... Je me suis dit que j'avais fait une erreur et que les histoires n'allaient pas me convenir si elles étaient sexistes. Finalement, après quelques mois d'utilisation, elle fait un bon support pour aborder certaines thématiques justement. Un point de départ à la discussion en somme, puisque des thématiques diverses sont développées (environnement, animaux...).
Enfin, notons tout de même que les histoires peuvent vite s'essouffler si l'enfant est vraiment attiré et consommateur du produit. Mes enfants se satisfont des 48 histoires car ils n'utilisent la Lunii qu'avec parcimonie. Pour un enfant qui en voudrait plus, d'autres histoires sont disponibles sur la Luniithèque... mais, c'est payant (thèmes variés: pirates, dinosaures...). Le prix élevé du produit est un bémol toutefois.

En bref, un jeu interactif, entre conte, oralité et technologie.

Amusez-vous bien!

 

A decouvrir sur le site Lunii - 59.90 euros. 

Produit offert.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Jeu

Commenter cet article

Maï 13/12/2017 15:18

Bonjour
Cela m'intéresse mais je crains que mon fils soit un peu grand à présent. Il vient d'avoir 6 ans. Qu'en pensez vous pour ceux qui l'ont expérimenté ? merci par avance

Evan BOISSONNOT 01/12/2017 10:21

Bonjour

Nous avons offert à notre enfant Lunii à ses 3 ans, et il adore toujours autant !
C'est vraiment un super cadeau !

Et l'enfant a le choix dans les histoires à écouter, c'est vraiment bien !

Au plaisir
Evan

pseudoso 01/12/2017 07:47

Je fais attention a ma consommation, aux jeux libres, etc. Nous avons lunii depuis 8 mois et mes enfants en sont toujours aussi fan. Le petit de 4 ans qui a souvent besoin de moment de repli ou repos l'adore et le grand de 7 ans l'aime également tant. J'ai racheté d'autres histoires, c'est un budget mais je m'imagine mes enfants la montrant a leurs enfants comme j'ai pu le faire avec ma dictée magique ou mon telecran. Bref convaincue par la simplicité, le design et la robustesse