[Développement personnel] Le jour où j'ai passé outre une croyance limitante

Publié le 4 Mars 2018

Aujourd'hui j'ai détruit à grands coups de pelles le mur que j'avais bâti dans ma tête depuis des années. J'avais depuis toujours inscrit une pensée en moi. Celle qui consistait à penser que j'étais incapable d'une quelconque performance sportive. "Je suis nulle en sport", "Je ne suis pas capable"... autant de phrases que je disais et me répétais. Ces mêmes phrases que je corrige avec bienveillance lorsqu'elles sortent de la bouche de mes élèves ou de mes enfants (Cherchez l'erreur...). Mon mari ne cessait de me répéter, avec ses mots, que les barrières je me les posais toute seule. Il avait raison. Il s'agissait de CROYANCES LIMITANTES!

 

Qu'est ce qu'une croyance limitante?

Un croyance limitante est une pensée que l'on considère comme vraie alors qu'en réalité elle nous bride, nous fait renoncer à une ambition. Par exemple, si quelqu'un croit que la terre est plate, il n'essaiera pas d'en faire le tour en bateau. Si quelqu'un pense qu'il est nul en informatique, il ne se donnera pas la peine de tenter de comprendre comment fonctionnent Excel ou Photoshop.

Les croyances limitantes peuvent en général se répartir en trois catégories: 
- le désespoir ("cela ne changera rien");
- l'impuissance ("je ne suis pas capable");
- l'absence de valeur ("je ne mérite pas"). 

 

Comment combattre ces croyances ou pensées limitantes?

1. Repérer ses croyances, en prendre conscience.

2. Pratiquer la pensée positive par autosuggestion ou méthode Coué. Il s'agit de reprogrammer notre cerveau. Changer le "Je n'arriverai jamais à cela" en "Je suis capable de le faire".

3. Visualiser les étapes pour arriver à l'objectif, imaginer le chemin qui mène au but.

4. Sortir de sa zone de confort. Autrement dit, passer à l'action! La victimisation et l'inaction ne nous permettent pas d'avancer.

5. Faire comme si, de l'expression anglophone "fake it until you make it". Il s'agit de chercher des personnes inspirantes, qui sont à l'opposé de notre pensée limitante, et observer comment elles font afin de trouver des petits "trucs et astuces". 

 

Et si je me plante?

Est-ce si grave finalement....? ... car si je me plante, je pousse!

 

Bref. Aujourd'hui j'ai couru 10 kilomètres... Ce n'est pas une "performance" chiffrée au sens où certains peuvent l'entendre, mais c'est une performance personnelle. Et j'en suis fière.

Crédit : Pixabay

Crédit : Pixabay

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Twitter, et Instagram.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Développement personnel

Commenter cet article

Lucie 06/03/2018 20:50

Bravo pour cette performance ! :)