Celle qui s'essaya à courir et se lança dans l'acceptation de soi

Publié le 20 Janvier 2018

Quand on évoque les enfants, une phrase revient régulièrement :

"CHACUN SON RYTHME".

Oserais-je affirmer que cette affirmation est valable quel que soit l'âge? OUI!

Je vais vous parler de moi...

Je suis ce bébé jugé avec quelques kilos en trop, et qui grandit avec la répétition orale de cet élément...

Je suis cette petite fille jugée "trop" calme qui n'aime pas le sport...

Je suis cette adolescente qui se persuade qu'elle n'est pas et ne sera jamais sportive...

Je suis cette femme qui n'aime pas son image. Qui est le produit de ces successions. Qui n'aime pas le regard que l'Autre porte sur elle.

Il y a 4 ans je me lance dans la course à pieds. Pour me lancer un défi personnel et pour travailler ma silhouette. Mais voilà, Je ne me sens pas capable d'affronter le regard de l'Autre en ces moments sportifs. J'investis dans un tapis de course. Je cours à la maison. À mon rythme. À l'abris des regards.

Et aujourd'hui, 4 ans plus tard, j'ai franchi une étape. Aussi Petite soit-elle cela reste une victoire. Il n'y a pas de Petite victoire. Et je peux clamer que je suis fière de moi. Car aujourd'hui je suis sortie courir. Au petit matin certes, donc dans la pénombre (je rassure tout le monde j'étais équipée). Mais je ne brusque rien. Aujourd'hui j'ai senti que c'était le moment. Et, peut être que dans quelques jours/mois/années je serai à même de courir en plein jour et croiser des gens que je connais. Qui sait...

Je respecte mon rythme. Je me respecte. J'y vais par étapes. Franchir un escalier peut paraître colossal comme effort... mais c'est nettement moins difficile de monter une marche chaque jour. C'est ce qu'on appelle communément la méthode "Kaizen" : faire une suite de petites étapes pour finalement réaliser quelque chose de grand pour vous.

"Kaizen" vient du japonais et signifie "amélioration". La démarche japonaise est basée sur de petites améliorations faites jour après jour. L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle vous permet d’arriver en douceur à votre objectif.

Je ne serai jamais une performer de la course à pieds, ce n'est pas mon objectif... Mais aujourd'hui j'ai fait un Grand Pas en appliquant le mode de pensée des Petits Pas (ou Kaizen).































































« Même un voyage de mille kilomètres commence par un premier pas. » (Lao-Tseu)

Celle qui s'essaya à courir et se lança dans l'acceptation de soi

Rédigé par Maman Chameau

Commenter cet article

YOTR 23/01/2018 22:47

Bravo

Lauriane 23/01/2018 09:28

Bravo !!

Melle Bulle 21/01/2018 13:16

BRavo pour ce premier pas qui est le premier de beaucoup d'autres à venir ! je vais suivre ton exemple :)