[Humeur] On ne peut mettre un garde du corps derrière chaque enfant mais on peut a minima y mettre le respect devant!

Publié le 18 Janvier 2017

Mardi 17 Janvier, l'ancien Premier ministre Manuel Valls annonce qu'il porte plainte contre le jeune homme qui l'a giflé dans l'après-midi pour "ne pas laisser passer un acte de violence". "Je porterai plainte parce que c'est un coup" déclare-t-il. "L'acte physique est violent, ce n'est pas comme la farine", ajoute-t-il.

--> Il conçoit donc qu'une gifle est une violence.

"Si vous laissez passer un acte de violence, si vous ne portez pas plainte, vous donnez l'impression que c'est possible", a fait valoir l'ancien Premier ministre.
--> il conçoit donc qu'on ne tolère ni ne banalise la violence et qu'il faut agir!

ET Pendant ce temps on fait quoi pour les violences faites aux enfants en France?
Pendant ce temps, des sénateurs saisissent le conseil constitutionnel pour faire valoir le droit de continuer à infliger des violences aux enfants. Cela sera examiné ce jeudi 19 Janvier....

2 poids, 2 mesures ?

2 justices ?

2 vitesses ?

Je ne cautionne pas la violence quelle qu'elle soit: sur un homme (fût-il homme politique ou non) ou une femme, sur un enfant, sur un animal...

Un enfant est un individu à part entière. On se doit en plus de le protéger.

On ne peut mettre un garde du corps derrière chaque enfant mais on peut a minima y mettre le respect devant!

#Stopveo

[Humeur] On ne peut mettre un garde du corps derrière chaque enfant mais on peut a minima y mettre le respect devant!

Rédigé par Maman Chameau

Commenter cet article

Kimie 20/01/2017 13:25

100% d'accord avec toi...

cerina 20/01/2017 09:12

Merci je partage

Nathalie V. 19/01/2017 10:55

Tout à fait d'accord avec toi! Frapper un enfant est une démission de son rôle de parents; certes, ça demande du temps et de la patience, voire de prendre sur soi parfois, mais c'est tellement plus gratifiant d'expliquer, de temporiser. Et ça marche aussi sur les adultes - donc tous égaux devant la non-violence et l'échange raisonnable. Fort de son "expérience", Manuel Valls pourrait être un porte-parole de choix pour la cause de l'éducation bienveillante, à bon entendeur...