Un livre sur la gestion des émotions : "Je veux des chocolats, Maman!" (Isabelle Le Tarnec, Claire Touzery)

Publié le 16 Septembre 2015

Un livre sur les émotions, à utiliser comme un outil, voici ce que je vous présenté aujourd'hui!

Un livre sur la gestion des émotions : "Je veux des chocolats, Maman!" (Isabelle Le Tarnec, Claire Touzery)

Isabelle Le Tarnec, auteure, m'a fait découvrir son univers et son dernier bébé. Merci. Sur son site, elle présente ce dernier-né :

"Mon dernier livre-outil éducatif « Maman, je veux des chocolats ! » n’est encore une fois qu’un « prétexte » pour aborder avec nos enfants des sujets importants, les émotions et les frustrations ! Il s’adresse à des enfants plus jeunes, âgés de deux à cinq ans. Le niveau de lecture sera bien évidemment différent entre un enfant de deux ans et un autre de cinq. Je laisse les parents s’approprier l’histoire en fonction de leurs propres attentes et l’utiliser comme un outil de discussion avec leurs enfants."

Un livre sur la gestion des émotions : "Je veux des chocolats, Maman!" (Isabelle Le Tarnec, Claire Touzery)

Ce livre est écrit par Isabelle Le Tarnec et illustré par Claire Touzery.

L'histoire raconte les péripéties de Jeanne et sa maman, lors d'une séance de courses dans un supermarché. Face à toute l'offre proposée dans le magasin dans lequel se situe l'intrigue, Jeanne est tentée par des chocolats et le fait savoir à sa maman... qui maintient son "Non" avec fermeté et douceur. Jeanne se met en colère, ne pouvant gérer sa frustration. Finalement, sa maman, armée d'une force bienveillante, réussit à désamorcer la "bombe" et la colère s'en va...

Un livre sur la gestion des émotions : "Je veux des chocolats, Maman!" (Isabelle Le Tarnec, Claire Touzery)

Voici ce que j'ai vraiment apprécié dans ce livre...

- un sujet universel à tous les parents! Quel parent ne s'est pas retrouvé dans une situation dans laquelle il se sentait démuni à la suite d'une colère de son enfant?

- un livre qui met en exergue la différence nette entre bienveillance et laxisme, deux notions trop souvent confondues. Ici on comprend que le laxisme c'est l'absence de règles et de limites... et que la bienveillance ce sont des règles de vie à intégrer, mais avec douceur et fermeté.

- L'application dans une situation fictive de tous les principes développés dans les ouvrages qui donnent des clés pour l'éducation positive, notamment Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent d'A. Faber et E. Mazlish.

J'ai donc eu la joie de lire un ouvrage pour enfant dans lequel on retrouve:  

  • l'accueil des émotions de l'enfant ("je comprends que tu sois en colère").
  • le "je" pour s'exprimer.
  • l'adulte qui se met à hauteur de l'enfant pour lui parler, recherche son attention (main sur l'épaule), n'hésite pas à le prendre dans ses bras et lui faire un câlin malgré la crise.
  • la tentative de diversion pour tenter de s'extirper de cette malencontreuse situation.

- un livre qui est un véritable OUTIL. Ainsi, l'auteure, le présente comme tel, mais j'ai pu l'experimenter, ou plutôt, mon mari. En effet, ce dernier n'est pas enclin à la lecture des ouvrages de parentalité positive. Là, il a lu cette histoire à notre fils, l'a trouvée vraiment adaptée, et a ensuite mis en application les étapes suivies par la maman. Ce livre, à mon sens, peut-être une mine d'or à destination de parents qui ne lisent pas ou peu sur la CNV et l'ENV... car là on agit par mimétisme.

- un petit prix! 5,49 euros pour ce livre d'une vingtaine de page, à couverture souple.

... pour une auteure qui s'auto-édite! ça vaut le coup de soutenir ce genre de démarche.

Un livre sur la gestion des émotions : "Je veux des chocolats, Maman!" (Isabelle Le Tarnec, Claire Touzery)

Voici ce que j'ai moins aimé:

- Le livre s'adresse à un public ciblé entre 2 et 5 ans... Mon fils a 2.5 ans et le texte était un peu long pour lui. Pas de souci, j'ai adapté, comme d'habitude. Tant qu'il n'est pas lecteur, je peux modifier les textes à ma guise.

- Un détail m'a gêné : le fait que la maman demande à Jeanne de s'excuser pour sa colère. C'est vraiment un avis personnel mais je ne vois pas en quoi des excuses sont attendues. Personnellement, j'apprends à mon enfant à exprimer ses émotions, à être capable de les verbaliser, je ne vais pas lui demander de s'excuser de l'avoir fait. Attention je ne cautionne pas les crises à tout va (faut voir en plus ce que l'on vit à la maison en ce moment avec l'entrée à l'école de mon fils) mais je pense qu'une fois la crise commencée, l'"enfant est INCAPABLE de l'arrêter seul. C'est le principe du Cerveau dans la main de Daniel Siegel, et c'est ce que  montrent les dernières recherches en neurosciences. Les excuses je les réserve pour les faits, gestes, verbes, que mon enfant contrôle vraiment. Après, il a deux ans demi... donc on n'attend pas la même chose selon les âges. Isabelle Le Tarnec, ne cherche pas à convaincre, elle donne des pistes; je suppose donc qu'ici elle a simplement voulu faire comprendre à certains enfants que pour certaines situations ils auraient pu gérer le débordement. L'objectif est certainement la responsabilisation, ce que je conçois tout à fait... d'où une lecture différente selon les âges des enfants.

En bref, un bel outil, une belle histoire... et je m'empresse de vous faire gagner un exemplaire.

PS: N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #La bibliothèque idéale du Chameau

Commenter cet article

Joy 16/09/2015 21:22

Génial, merci pour ce texte! Même si je ne le gagne pas si tu lances un concours, j'irais l'acheter, ne serait ce que pour soutenir l'auteure...

Maman Chameau 16/09/2015 21:35

Merci pour elle. <3

Vassilia 16/09/2015 17:02

Merci pour cet avis je l'attendais avec impatience et il me parle

Maman Chameau 16/09/2015 21:36

Merci Vassilia. <3