Crèmes solaires… Maman Chameau tente de décrypter !!!

Publié le 22 Avril 2014

Crèmes solaires… Maman Chameau tente de décrypter !!!

Crèmes solaires… Maman Chameau tente de décrypter !!!

Le printemps est là… « En avril ne découvre pas d’un fil, en mai fait ce qu’il te plaît… »… enfin pas trop quand même ! Le soleil va se faire de plus en plus voir et surtout sentir. On ressort donc la triade à adopter : chapeau (mon Zoli chapeau !) + lunettes de soleil + pas d’exposition directe!

Le souci c’est que parfois, même quand on se croit à l’abri (sous une tonnelle par exemple, sous la coque d’une poussette, etc), les radiations passent… Donc notre triade se transforme en quatuor infernal : Chapeau + lunettes de soleil + pas d’exposition + crème !

Et alors là le casse tête commence ! UVA ? UVB ? FPS ? Indice de protection ? Filtre chimique ? Filtre minéral ? Au secours, sortez-moi de là !

D’un côté les dermatologues nous scandent de mettre de la crème pour protéger nos enfants d’un éventuel cancer de la peau, de l’autre certains pointent du doigt la nocivité de certains composants. Du coup on ne sait pas toujours quoi faire. Entre deux maux, je fais quoi ? Je choisis le moindre ? Afin de faire le meilleur choix, faisons une rapide mise au point scientifique et technique afin de prendre les décisions en toute connaissance de cause.

Filtre chimique ou filtre minéral ?

Les filtres chimiques ne sont pas sans dangers pour l’homme. Les risques cutanés (comme l’eczéma, les allergies, les éruptions cutanées…) sont bel et bien présents. Il peut y avoir aussi parfois des risques de dérèglements d’ordre hormonal comme la baisse de la fertilité masculine notamment. A cela de nombreuses études prouvent que les filtres chimiques peuvent être dangereux pour notre environnement également (pollution des mers et océans…).

… donc on se tourne d’office vers les filtres minéraux. Les filtres minéraux ont une action qui diffère des filtres chimiques, à savoir que ce sont des pigments blancs qui agissent comme des miroirs. Ainsi, ils reflètent et diffusent les UVA et les UVB.

Pour information, les UVA sont principalement responsables du photo-vieillissement cutané (rides, taches) et de certaines réactions allergiques (petits boutons, souvent sur le décolleté) tandis que les UVB sont principalement responsables du bronzage et des brûlures (coups de soleil).

Le mystère des indices

Très naïvement j’ai longtemps pensé que plus l’indice était très élevé et plus la protection était maximale… grande erreur… que je vais prouver mathématiquement. Ainsi, pour calculer le pourcentage de radiations absorbées par une crème d'un indice en particulier, il faut retrancher 1 à l'IP (Indice de Protection), puis multiplier le tout par 100 et enfin diviser le résultat par l'IP. Si tu es perdu, une petite démonstration s’impose. Par exemple le pourcentage de radiations absorbées par une crème d’indice 15 est de 93.3% ((15-1)x100)/15. Alors que celui d’une crème d’indice 30 est de 96.7% ((30-1)x100)/30 (source : http://omnilogie.fr/O/Le_grand_mystère..._des_indices_de_crème_solaire). Si on suit le raisonnement, cela veut dire qu’une crème d’IP 30 n’est capable d’arrêter que 3.4% de radiations de plus qu’une crème d’IP 15. Et même, si on fait le calcul pour une crème d’indice 50 on obtient un arrêt de 98% des radiations… on n’est pas tout à fait dans ce qu’on appelle de « l’écran total » ! Au final on retient donc que l’IP paraît bien être une opération marketing car la différence entre une crème d’IP 15 et une crème d’IP 30 est assez minime. De toute façon l'appellation "écran total" est désormais interdite.

FPS

Au sujet de la nouvelle réglementation FPS, je vous cite un extrait de cette page (http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=protection_solaire_toxicite_do) « Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a annoncé en juin 2011 les grandes lignes de sa nouvelle législation concernant l’étiquetage des produits solaires. Cette nouvelle législation était rendue nécessaire, puisque l’information fournie jusqu’alors par le facteur de protection solaire (FPS) ne concernait que les UVB, responsables des coups de soleil, mais ne disait rien sur la protection contre les UVA. Les rayons UVA et UVB nuisent différemment à la peau, mais les deux provoquent des transformations cutanées pouvant mener au cancer de la peau. Voici les principaux changements à noter :

- À compter de l’été 2012, seuls les produits ayant démontré, tests à l’appui, une protection contre les UVA et les UVB pourront être étiquetés « protection à large spectre ».

- Le facteur de protection solaire (FPS) indiquera dorénavant le degré de protection contre les UVA et les UVB. Selon la FDA, ce facteur doit être de 15 et plus pour offrir véritablement une protection contre le cancer et le vieillissement. L’étiquette des produits solaires ayant un FPS de moins de 15 ne pourra pas stipuler qu’ils protègent contre le cancer de la peau, seulement contre les coups de soleil.

- La valeur maximale d’un FPS sera limitée à « 50+ ». Au-delà de ce nombre, les tests ne parviennent pas à démontrer la protection supplémentaire réellement offerte.

- Les fabricants ne pourront plus alléguer que leurs produits sont résistants à l’eau, à la sueur ou encore qu’ils offrent un écran solaire total (sunblock). Toutes ces allégations vont au-delà de la protection réelle des produits et procurent un faux sentiment de sécurité aux utilisateurs, soutient la FDA. De plus, les fabricants devront spécifier la durée (40 minutes ou 80 minutes, selon les tests standards) pour laquelle leurs produits protègent dans l’eau ou contre la sueur.

L’étiquette des produits ne pourra plus spécifier qu’ils protègent immédiatement, dès l’application. De même, les fabricants ne pourront pas prétendre que leurs produits protègent plus de 2 heures après chaque application. »

Sur les étiquettes des crèmes solaires doivent donc figurer les mentions UVB et UVA. L’indice SPF (Facteur de Protection Solaire) indique le niveau de protection contre les UVB et l’index PPD correspond au niveau de protection contre les UVA (qui doit être d’au moins 1/3 de l’indice SPF).

En conclusion…

Pour choisir sa crème en toute connaissance de cause il faut vérifier :

- la présence du logo « UVA-UVB » (avec le UVA dans un cercle entouré)

- que cette crème ne nous induise pas en erreur sur le côté bio. Le site http://www.alter-native-gironde.fr/bien-vivre/hygiène-et-santé/les-crémes-solaires/ évoque des « crèmes dites bios et autres mais qui ne le sont que par les 90% d’eau présente pour permettre au fabricant d’avoir le fameux label ».

- la non contenance en Oxybenzone (BP-3 ou BZ-3), Benzophénones (BP-1, BP-2, BP-3 ou BZ-3, Escalol 567, Uvinul M40, Uvasorb Met), Octyl-méthoxycinnamate (OMC), ketoprofène, octocrylène, 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC), 3-benzylidène camphre (3-BC), PABA (même si actuellement la majorité des produits solaires n’en contiennent plus), Palmitate de Rétinal (INCI Retinyl Palmitate).

J'ajoute tout de même que mettre de la crème est indispensable mais ne doit pas donner un sentiment d'invulnérabilité. Il vaut mieux, surtout pour les enfants, multiplier les protections (j'utilise notamment un Tee Shirt anti-UV pour mon fils par exemple).

Compléments ici

- Vous souhaitez évaluer la qualité des composants de vos produits cosmétiques? Cette banque de données vous permet de vous informer sur un composant cosmétique particulier ou de déterminer le profil complet d’un produit. : http://www.laveritesurlescosmetiques.com/incisuche.php

- ici des informations sur les composants aussi mais avec le nom commun http://www.observatoiredescosmetiques.com/ingredients

N’hésitez pas à me rejoindre sur ma page Facebook « S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée ». https://www.facebook.com/pages/S%C3%A9veiller-et-s%C3%A9panouir-de-mani%C3%A8re-raisonn%C3%A9e/1423013094612444

edit: J'évoquerai le cas des nano-particules ultérieurement.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Lumière sur... (Produits), #Santé-Bien-être

Commenter cet article

Carole 04/06/2015 12:32

Bonjour,
Voici une recette maison que je viens de trouver sur un blog québécois très intéressant : http://lestrappeus.es/armoiredetoilette/recette-de-creme-solaire-diy/

massage nu 07/10/2014 15:12

je trouve que la nouvelle réglementation FPS est intéressante !

Maman Chameau 07/10/2014 18:27

On n est jamais trop prudent dans la diffusion d informations.

virginie 23/04/2014 14:38

Et du coup on choisit quelle marque??? =D

Maman Chameau 25/04/2014 21:04

Dur dur de s'y retrouver. Sur la page Facebook certaines mamans ont fait des propositions si vous voulez... ;-)

virginie 25/04/2014 14:46

OUI OUI j'avais bien compris le but de votre article, mais comme je me noie un peu dans tous les noms de savants des composants, je souhaitais être davantage aiguiller de le pratico-pratique... Merci beaucoup =D

Maman Chameau 23/04/2014 15:14

Bonjour Virginie.
Le but de l'article n'est pas de recommander une marque ou un tube de crème en particulier.... mais de vous aiguiller afin que vous choisissiez la crème en toute connaissance de cause. Comme je le note, prévoyez une crème à filtre minéral.
Personnellement j'ai choisi une crème à l'eau thermale, la crème pour enfants Uriage.
Bonne journée.