Maman, il est joli mon dessin ?

Publié le 3 Juillet 2016

Maman, il est joli mon dessin ?

.

Depuis quelque temps, dès que mon fils de 3.5 ans fait un dessin (et c'est très très rare), surgit la question :

"Maman, il est joli mon dessin ?"

 

Ce n'est pas tant la question qui me gêne, que son caractère insistant. Je suppose que c'est dans le cadre de sa scolarité (PS) qu'il a été familiarisé avec cette notion, car à la maison j'ai toujours essayé de me détacher de ce jugement pour encourager et valoriser sa créativité. Je vous explique rapidement pourquoi, en prenant appui sur les travaux de Jean Van't Hul.

Un dessin, une peinture, une image, une oeuvre quelle qu'elle soit, réalisée par un enfant va amener des foules et des foules de mots. Et c'est bien normal. Si je dis à mon enfant que son dessin est joli, je peux tout de même me demander ce que signifie joli? Jean Van't Hul écrit fort justement: "Et si vous ne vouliez pas que ce soit joli? Et si vous aviez bardé cette feuille de peinture rouge sous le coup de la colère? Et si vous aviez cherché à peindre quelquechose d'effrayant? joli, sympa ou bon sont des adjectifs dépourvus de sens que les parents et les enseignants prononcent trop souvent, en général parce que nous ne savons pas quoi dire d'autres. Nous avons besoin d'apprendre à parler du travail de nos enfants de manière constructive." Il en est de même de nos questionnements à l'enfant pour avoir des éclaircissements sur ce qu'il a dessiné. Quand on demande à l'enfant si c'est bien tel objet qu'il a dessiné ou ce qu'il a voulu représenter, on lui avoue clairement que l'on n'est pas en mesure de reconnaître ladite représentation. L'enfant a alors toute la légitimité de se sentir déçu et/ou frustré face à une réalisation qui lui semble pourtant claire. Poussé à son paroxysme, la conséquence pourrait être une perte de confiance en ses capacités créatrice et créative.

 

C'est bien joli (jeu de mot...), mais concrètement, comment faire? Comment je tente de faire pour essayer de ne pas trop saper la confiance en lui de mon enfant? Jean Van't Hul propose deux solutions, que j'ai suivies et appliquées depuis quelques années:

 

1. La description de l'oeuvre par l'adulte est l'une des clés que j'ai pu appliquer. Parler de ce que l'on voit, rien de plus simple! On peut décrire tant l'oeuvre finale que le processus. Et à la limite, un enfant sera plus receptif à la description du processus qu'à celle du résultat (préférant que l'on s'attarde sur comment il l'a fait plutôt que sur ce qu'il a fait) : "Je vois des grands traits rouges", "Je vois des nuances de bleu en haut", "Tu as fait de grands gestes", "Je vois que tu as mis de la peinture jaune, puis de la peinture verte, ça fait du bleu", "Tu dessines couché"...

 

2. La divagation de l'enfant sur son oeuvre est aussi très libre. Pour faire simple on demande à l'enfant: "Raconte-moi ton oeuvre". L'enfant est ainsi libre de nous raconter ce qu'il veut. Ce qui est intéressant c'est que la qualification d'un objet ne sera pas la même selon l'instant. Il est arrivé à mon fils de me dire "Là j'ai fait un soleil", et 5 minutes après de me dire que c'est une famille escargot partie à la recherche de la maman...

 

"La créativité, c'est inventer, expérimenter, grandir, prendre des risques, transgresser des règles, faire des erreurs et s'amuser."  Mary Lou Cook

En résumé, voici quelques références non exhaustives pour parler des créations d'un enfant, d'après Jean Van't Hul :

Maman, il est joli mon dessin ?

Sources : Jean Van't Hul, Parents d'artistes, La Plage.

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook, Twitter, et Instagram.

Maman, il est joli mon dessin ?

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Bienveillance - ENV, #Eveil artistique

Commenter cet article

Bob 09/07/2016 21:39

Un seul mot : inspirant!

Margot S 07/07/2016 22:01

Merci <3

Gwen 04/07/2016 15:35

Merci de ces précisions, Faber & Mazlish m'avaient sensibilisée à l'intérêt de décrire, avec votre article cela permet d'avoir des idées concrètes d'alternatives dans le cas d'un dessin. Si cela est ok, je vais rajouter un lien vers cet article dans le mien sur F&M du coup !

Gwen 04/07/2016 23:20

ah oui ça peut aider ;-)
voici
http://petitbout-petitbout.blogspot.com/2016/06/premiere-lecture-de-parents-epanouis.html
bonne soirée !
Gwen

Maman Chameau 04/07/2016 22:12

J'ai oublié de te demander le lien vers ton billet parlant de F&M ? ;-)

Maman Chameau 04/07/2016 15:56

Bonjour Gwen
Oui bien sûr.

marlene 04/07/2016 14:17

il faut toujours dire ce qu'on voit sur le dessin et l'avis de l'enfant sur son propre dessin , il ne faut pas dire oui c'est beau et se taire au contraire il faut faire parler l'enfant pour s'exprimer

Maman Chameau 04/07/2016 15:56

C'est ça l'idée oui.

Marie Anne 04/07/2016 08:29

Intéressant. Merci pour la référence de l'ouvrage.

Estellecalim 03/07/2016 22:06

Merciiii !! Je me demande toujours comment l'inciter à me raconter sans lui demander "ce qui est dessiné" pour justement ne pas sous entendre que je n'ai rien compris. La formule 'raconte-moi" est parfaite :)

Maman Chameau 03/07/2016 22:12

visiblement c'est la formulation qui a fait ses preuves pendant des années dans les ateliers de l'auteur. A titre personnel cette formulation me plaît aussi et fonctionne en ce sens où elle laisse mon fils libre de me raconter le processus et/ou de me décrire.

Maman2blogs 03/07/2016 21:41

J'aime beaucoup cette façon de voir les choses. Inspirant.

Fleur de Jasmin 03/07/2016 20:54

Merci pour cet éclairage. C'est très intéressant et cela va me faire entamer une petite réflexion sur le sujet. Alors merci pour cette invitation à la réflexion.

Claire 03/07/2016 20:51

nous avons le livre "parents d'artistes" à la maison! il est top!!!

Maman Chameau 03/07/2016 20:53

Je l'aime beaucoup aussi. Le genre d'ouvrage ressources incontournable.

Chloe 03/07/2016 19:52

Bonjour, votre article ressemble étrangement à un article d'un autre blog que je suis : https://assistantematernelle31.wordpress.com/2016/06/13/il-est-joli-ton-dessin/
Vous en êtes vous inspiré?

Maman Chameau 03/07/2016 20:40

Bonsoir
Je vous ai déjà répondu sur Facebook. Je vais donc remettre la même réponse ici.
Je ne connais pas ce Billet. Pour ma part j'ai noté mon unique source: le livre de Jean Van't Vul, Parents d'artistes. Que je cite à plusieurs reprises, y compris les exemples. Donc pour répondre à votre question : non je ne m'en suis pas inspirée. Il est évident que si cela avait été le cas j'aurais mentionné cette source. Je me fais suffisamment plagiée pour avoir la décence et l'honnêteté intellectuelle de ne pas le faire. Là je relate les quelques pages d'un livre que je cite. Tout est parfaitement vérifiable. quand on se fait plagier soi même à longueur de temps (je viens encore d'en découvrir) on ne le fait pas.
Bonne soirée