[Biblio] Un livre tendre et tout en poésie sur la vie et le deuil : Tout autour d'Ilya Green (Didier Jeunesse)

Publié le 10 Novembre 2016

Un livre d'une grande poésie, tant littéraire que picturale, sur la vie, ses étapes et le deuil.

L'artiste, Ilya Green, a mis dans cet album toute sa sensibilité pour évoquer le deuil, l'amitié, la vie, le dessin, la solitude.

[Biblio] Un livre tendre et tout en poésie sur la vie et le deuil : Tout autour d'Ilya Green (Didier Jeunesse)

«  J'étais petite.

J'étais le centre du monde.

Et ma mère était là.

On était le tout.

Le monde était en moi. »

Tout autour c'est l'histoire d'une petite fille qui évoque son enfance douce et protégée auprès de sa maman..... avant que celle-ci ne soit reprise par la terre. L'enfant débute alors une quête, une odyssée, à la recherche d'un autre monde, TOUT AUTOUR. Un monde plus grand, pour renaître à la vie, grâce à une rencontre et au dessin.

Ilya Green, l'auteure, a fait des études de Lettres. De manière générale, ses livres témoignent d'un regard drôle et singulier sur l'enfance. Strongboy est l'un de ses albums phares.

L'auteure nous fait un véritable cadeau. Elle nous livre ici un récit autobiographique. Elle nous transporte dans son univers de poésie, que l'on retrouve tant dans les textes que dans les illustrations.

C'est un album d'une grande ampleur. La narration est dosée et délicate. L'émotion est là mais le livre est tellement bien rédigé et illustré que c'est la magie qui l'emporte sur la souffrance. Exit le côté pathos!

Tout autour c'est l'histoire de la vie. Des différentes étapes que traversent un enfant.

Les illustrations nous transportent. Elles ont un côté onirique... et sont parfois teintées d'une pointe d'animisme.

L'enfant qui naît est cajolé, câliné. Douceur, tendresse et rondeurs sont au rendez-vous. Puis il est confronté à la perte d'un être cher, à la séparation, à la souffrance... S'ensuit une période d'errance et de recherche désespérée... pour aboutir à l'étape ultime: le renouveau! Ainsi, l'enfant surmonte cette épreuve en trouvant lui-même son propre moyen d'expression.

A la mort de sa maman, cette enfant entreprend alors de partir, de voyager, enveloppée de solitude, de se perdre, d'errer, de supporter l'absence tant bien que mal. Mais elle regard toujours tout autour.  Jusqu'au jour où elle fait LA rencontre. C'est un enfant sourd, alors elle dessine pour se raconter à lui.

Et ce moyen d'expression, c'est le dessin.

« J'ai dessiné la vie,

j'ai dessiné le monde

autour de moi.

J'ai dessiné le vent,

J'ai dessiné tous les enfants.

J'ai dessiné mon arbre

et dedans ma maman. »

Les couleurs douces ajoutent une dose supplémentaire de tendresse à l'album.

 

 

 

Ilya Green signe ici ce qui pourrait être son oeuvre majeure !

Ce livre est le coup de coeur de son éditeur! Et, à ouvrage exceptionnel, format exceptionnel! L'album fait 32 x 24 cm,  un format que l'on qualifiera "à l'italienne". Sur la couverture on peut observer un marquage chaud or, tel un écrin pour abriter cette merveille.

 

Annoncé dès 5 ans par l'éditeur, cet album est cartonné (32 x 24 cm, 48 pages) et a été publié le 2 novembre 2016.

Cet album est disponible au prix de 20 euros en librairie, en espace culturel ou sur internet ici.

 

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #La bibliothèque idéale du Chameau

Commenter cet article

Barbara 15/11/2016 18:50

Merci beaucoup il a l'air vraiment bien en effet j'ai regardé sur amazon.Merci

Barbara 15/11/2016 10:03

C'est album a vraiment l'air magnifique!Ici nous vivons moments difficiles dans notre famille.Aurais tu des albums à me conseillée pour un enfant plus petit ( 3 ans )(sur le thème du deuil,de la mort) ? Merci d'avance.

Maman Chameau 15/11/2016 14:06

Bonjour
Je suis desolee de lire ca... je te conseille "au revoir blaireau" ❤️

Angèle 11/11/2016 15:07

Il a l'air magnifique, pour mes 7, 5 et demi et 4 ans qui commencent à poser beaucoup de questions... J'adore Ilya Green.
Merci pour la découverte!