Être parent c'est...

Publié le 2 Mai 2016

Être Parent c'est...

Fondre d'amour en se plongeant dans le regard de son enfant et y voir toute l'innocence du monde.

Revoir sa compréhension de l'expression "Dormir comme un bébé" et saisir qu'en réalité cela est synonyme de nuits hachées.

Ne plus avoir la possibilité de se rendre aux toilettes seul.

Masser le dos puis le ventre puis les pieds puis les cuisses puis le dos puis le ventre puis les bras puis le dos puis puis puis...

Pouffer de rire à la moindre pitrerie.

Passer maître dans l'art du minimalisme en s'extrayant petit à petit des diktats de la (sur)consommation.

Sentir la tête de son enfant qui s'alourdit en un bercement sur son bras... Et sentir le souffle qui devient lent en un portage contre son cœur.

Débuter le cododo pour respecter les demandes et besoins de son enfant et se plaire à aimer ça.

Se noyer sous un torrent de larmes lors des spectacles scolaires.

Se goinfrer en cachettes des chocolats de Pâques ou de Noël, le soir quand le marchand de sable est passé.

Répéter inlassablement "je t'aime", "j'ai confiance en toi" et "tu peux être fier de toi".

Combattre une ribambelle de dinosaures arrivés en force dans une nuée cauchemardesque.

S'extasier de chaque "première fois" et éprouver un brin de nostalgie pour chaque "dernière fois".

Faire le clown en fin de repas avec son enfant, en se déguisant d'un nez rouge fait de cire de Babybel.

Mettre (un peu - beaucoup - passionnément) son couple à rude épreuve... Mais c'est aimer l'autre encore plus fort en découvrant chez lui des qualités insoupçonnées.

S'émerveiller devant 3 gouttes de pipi dans un pot.

Se demander pourquoi on trouve des produits dangereux pour les enfants encore en vente (trotteur/youpala, porte-bébé non physiologique...).

Ronchonner lors des réveils nocturnes et finalement se dire que dans 20 ans on regrettera (sans doute) ces instants d'exclusivité.

Se remettre en question chaque seconde de chaque minute de chaque heure de chaque jour.

S'entendre dire "J'ai très bien dormi" lorsque l'on ne comptabilise qu'un seul réveil.

Répondre 456 fois dans une journée à la question "Pourquoi?".

Vivre dans un monde parallèle où tout devient jeu.

Hésiter chaque soir entre aller se coucher afin de récupérer de sa fatigue... ou profiter d'un moment calme, rien qu'entre soi et soi.

Faire que la première action du matin soit un câlin - baiser... Et clore la journée dans les mêmes actes de tendresse.

S'éclater autant (si ce n'est plus...) que son enfant dans les piscines à balles et autres trampolines.

Oublier d'attacher les pressions du bodie avant de mettre le pantalon à bébé.

Hurler dans sa voiture "Camion de Pompier!", "Voiture de Police!" ou encore "Camion Poubelle" et se rendre compte qu'il n'y a pas ses enfants dans la voiture mais ses collègues.

Croire que les 2 minutes suffisantes pour vider les épluchures au composteur postré au fond du jardin sont la pause ressourcante de la journée.

Consoler un chagrin, petit ou gros peu importe.

Partir perpétuellement à la recherche des escargots.

S'emporter, voire crier parfois, mais se reprendre et s'excuser.

Avoir parfois la sensation d'étouffer... Mais faire le décompte de chaque minute quand vient le temps des retrouvailles après une petite séparation.

Voir s'envoler ses convictions.

Montrer l'exemple.

Tourner plusieurs pages d'un livre en même temps, afin de gagner du temps au bout de la 27è lecture d'affilée du même album.

Passer des soirées entières à faire des recherches pour le moindre achat de matériel de puériculture et connaître par cœur les crash-tests sur les sièges autos.

Se documenter et se rendre compte de son ignorance dans bon nombre de domaines.

Faire un travail sur soi afin de rester dans sa bulle avec son enfant, sans se laisser perturber par les regards ou commentaires d'autrui.

Se replonger dans sa propre enfance et voir resurgir des jeux et occupations qui sommeillaient depuis une trentaine d'années.

Se voir pousser des ailes pour se lancer dans des nouveaux projets.

Penser que la théorie des évolutions des espèces n'existe pas car sinon nous aurions plusieurs bras, à la mode de Shiva.

Écouter son cœur et son instinct plutôt que reproduire des méthodes éducatives vécues.

Faire la course pour s'habiller, rentrer à la maison ou finir son dessert.

Emmener son enfant chez Nounou chaussons aux pieds et sans chaussures, la fatigue se chargeant du reste.

Entrer dans le cercle très ouvert des parents qui s'entraident.

Se sentir Aimé. Se sentir Tout. Se sentir Unique.

 

Être Parent c'est ça, c'est plus que ça et moins que ça. Entre Joie, Inquiétude et Desarroi... C'est toute une aventure. Mais quelle merveilleuse aventure.

 

Être parent c'est...

N'hésitez pas à me rejoindre sur Facebook.

Rédigé par Maman Chameau

Publié dans #Bienveillance - ENV, #Inclassable

Commenter cet article

fiona 17/08/2016 11:45

Magnifique, merveilleux, la vraie vie : MERCI

Anonyme 03/05/2016 21:12

Wouah c'est ma vie ça! <3

Totoyo 03/05/2016 07:37

J'aurais pu écrire la même chose. Très bien dit. Bravo

Bel'Coutures par Belinda 03/05/2016 06:33

<3

Mamzelle 02/05/2016 20:43

Et une larme... Merci Pour ces jolis mots

Cindy 02/05/2016 18:17

Oh <3 <3 <3